Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Paysage humanisé

Projet de l’île Bizard. Photo : Air Imex
Projet de l’estran en Gaspésie. Photo : Vincent Gerardin

Le statut de paysage humanisé est une reconnaissance de la contribution de l'être humain à la diversité écologique du territoire. De tout temps, l’occupation humaine a laissé des traces. Traditionnellement, l’installation d’une société humaine se faisait, par la force des choses, dans une certaine harmonie avec l’environnement, l’écologie, le climat, le sol, la végétation et la faune. Les modifications durables du milieu engendrées par les pratiques humaines se sont parfois traduites par une biodiversité particulière, un nouvel équilibre écologique et des paysages radicalement différents des paysages sauvages d'origine. Voilà d’où vient la notion de « paysage humanisé ».

Outre leurs propriétés écologiques particulières, ces paysages se distinguent dans bien des cas par des éléments patrimoniaux d'intérêt (architecture du bâti, organisation territoriale, etc.). Ainsi, l’objectif poursuivi par la reconnaissance du statut de paysage humanisé est de protéger certains territoires habités remarquables, avec l’intention de maintenir les propriétés et l’harmonie de ces ensembles écologico-culturels tout en permettant la poursuite et l’évolution des activités humaines. Ces territoires ne deviendront pas des musées, mais des zones d’excellence en matière de développement durable dans lesquelles les activités économiques, la conservation de la biodiversité et l’épanouissement social et culturel formeront un tout harmonieux.

La gestion du paysage humanisé est confiée à des autorités municipales, en vertu d'une convention de protection conclue avec le ministre du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques après consultation des communautés et de la population locale.

Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques poursuit sa réflexion sur la reconnaissance de ce statut. Aucun territoire n’est actuellement visé par ce statut au Québec. En effet, cette reconnaissance nécessite d’abord que la promotion d'un territoire au rang de paysage humanisé découle d’une volonté des communautés et des personnes qui l’habitent.

Terres privées


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2016