Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Réserve écologique des Dunes-de-Berry

La réserve écologique des Dunes-de-Berry est localisée à 45 kilomètres au nord-ouest d'Amos. Elle occupe un territoire de 259,02 hectares dans le canton de Berry de la municipalité régionale de comté d'Abitibi.

Ce site protège un ensemble de dunes fixées et la végétation xérophile associée comme les groupements de pin gris et des prairies sèches. La réserve permet aussi la conservation de l’hudsonie tomenteuse, un arbuste susceptible d’être désigné menacé ou vulnérable qui se développe sur les parties dénudées des dunes.

D’origine éolienne, les dunes sont des éléments géomorphologiques particuliers associés aux formations fluvio-glaciaires. L'action du vent sur une source abondante de sable est la condition essentielle à l'apparition de dunes. Dans le cas des dunes de Berry, le matériel provient d'un esker et de l'épandage de sable contigu. Immédiatement après la déglaciation, les températures froides, à cause du front du glacier tout proche, ont empêché pendant un certain temps le développement de la végétation sur la région alors dénudée, ce qui a permis aux vents dominants d’ouest de balayer les particules d’argiles fines et légères, de laisser sur place du sable et de former ainsi les dunes sur le versant de l'esker.

La végétation de la réserve est typique du domaine de la sapinière à bouleau blanc. On y trouve la pinède xérique de pin gris avec parfois de l'épinette noire sur les dépôts de sable bien drainés et aussi les groupements humides d'épinette noire, de pin gris à aulne rugueux et de tremble à aulne rugueux sur les argiles de la partie ouest de la réserve.

Autre particularité, la réserve renferme des sources d'eau douce qui apparaissent sur la ligne de contact entre les sables de la bordure de l'esker et les argiles du lac. Les ruisseaux issus des sources disparaissent dans les dépressions argileuses occupées par les tourbières.

Début du document


Barre de navigation

| Accueil | Plan du site | Accessibilité | Pour nous joindre | Quoi de neuf? | Sites d'intérêt | Recherche | Où trouver? |

| Accès à l'information | Politique de confidentialité | Réalisation du site | À propos du site | Abonnement aux fils RSSAbonnement |


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014