Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Réserve écologique Louis-Zéphirin-Rousseau

La réserve écologique Louis-Zéphirin-Rousseau est constituée de deux petites îles du lac des Trente et Un Milles et couvre approximativement 5,15 hectares. Située à quelque 25 kilomètres au sud-est de Maniwaki, elle fait partie de la municipalité de Notre-Dame-de-Pontmain (municipalité régionale de comté Antoine-Labelle).

Le site assure la protection d'une forêt mature de thuya occidental de type cédrière sèche, typique de la région de la Gatineau.

Le relief de la réserve écologique est typique des hautes-terres du Bouclier précambrien. Il offre l'aspect d'une pénéplaine formée de buttes et de collines, dont l'altitude varie de 250 à 500 mètres et creusée de vallées et dépressions. Le substrat rocheux est constitué principalement de gneiss; on y observe également des quartzites et des calcaires cristallins. La dernière glaciation les a recouverts de dépôts de tills. Alors que ces dépôts sont généralement acides dans la région, ceux de la réserve écologique en diffèrent en raison de la nature alcaline de l'assise rocheuse. Ce till est de faible épaisseur et le roc affleure à plusieurs endroits. Les sols qui s'y sont développés sont principalement des régosols et des folisols.

La composition minéralogique du sol est déterminante sur la répartition du thuya, espèce calciphile. De plus, les conditions de drainage (bon à excessif) favorisent la présence d'une cédrière sèche. Ce groupement est pauvre en espèces végétales. Outre le thuya occidental, on y observe un faible pourcentage de bouleau blanc, de sapin baumier, d'épinette blanche et de pin blanc.

La faune semble relativement pauvre également. Le cerf de Virginie, le lièvre d'Amérique, le porc-épic et les écureuils semblent affectionner particulièrement la tendreté du feuillage du thuya.

Les cédrières naturelles sont devenues rares dans la région, plusieurs de ces peuplements ayant été défrichés ou étant encore utilisés à des fins de pâturage.

La réserve écologique est identifiée en l'honneur de Louis-Zéphirin Rousseau (1901-1987), pour sa grande contribution au développement du secteur forestier québécois. Arpenteur, ingénieur forestier, il occupa des postes de direction dans différents ministères fédéral et provincial. Il fut également le premier professeur de carrière de l'École d'arpentage et de génie forestier de l'Université Laval. Il enseigna aussi en France et participa à de nombreuses missions à l'étranger.

Début du document


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017