Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Réserve écologique du Ruisseau-de-l'Indien

Situé au nord-ouest de la région de l'Outaouais, dans la municipalité régionale de comté de Pontiac, le site de la réserve écologique du Ruisseau-de-l'Indien couvre une superficie de 324 hectares. Il est bordé au sud par la rivière des Outaouais et traversé à l'est par le ruisseau de l'Indien.

Cette réserve écologique assure la protection d'écosystèmes représentatifs de la région écologique du Lac Pythonga, laquelle appartient au domaine de l'érablière à bouleau jaune.

Le site appartient aux hautes-terres du Bouclier canadien. À l'image de la région, il offre l'aspect d'une pénéplaine formée de collines dont l'élévation varie entre 250 et 500 mètres, et creusée de vallées, de rivières et de lacs. Le substrat rocheux est composé de gneiss, quartzites et calcaires cristallins; il est recouvert principalement de dépôts fluviatiles récents constitués de sables et limons s'organisant en terrasses à l'embouchure du ruisseau de l'Indien.

La réserve écologique du Ruisseau-de-l’Indien.

Un site archéologique important sous d’imposantes
 pinèdes à pin blanc : la réserve écologique
du Ruisseau-de-l’Indien.

Les principaux groupements végétaux de la réserve écologique sont dominés par le pin blanc en association, tantôt avec le pin rouge, tantôt avec le peuplier à grandes dents et le peuplier faux-tremble, ou encore avec l'érable à sucre, selon l'épaisseur du dépôt et son drainage. Une petite pinède à pin gris colonise également un plateau sablonneux et, enfin, une érablière argentée s'est installée sur un sol alluvionnaire mal drainé, près du ruisseau de l'Indien.

Le secteur de la plage renferme plusieurs espèces floristiques peu fréquentes au sud-ouest du Québec. Parmi ces espèces, une est susceptible d'être désignée menacée ou vulnérable: Lathyrus ochroleucus.

Quant à la faune, il est bien connu que le ruisseau de l'Indien est un lieu de fraie de plusieurs espèces de la rivière des Outaouais, dont le doré jaune. Les reptiles et les amphibiens ont fait l'objet d'études dans ce secteur. Du premier groupe, il est fort probable que la tortue géographique, espèce susceptible d'être désignée menacée ou vulnérable et considérée omniprésente dans la rivière des Outaouais, entre le Grand Marais et le secteur du ruisseau de l'Indien, y soit. Pour le second groupe, trois espèces sont abondantes: le crapaud d'Amérique, la grenouille verte et le ouaouaron.

Enfin, mentionnons que ce site se distingue par son importance au point de vue archéologique. Des fouilles ont mis au jour des artefacts d'âge très ancien liés à l'habitation de tribus indiennes à cet endroit et dont la présence remonterait à plus de 4000 ans.

Début du document


Barre de navigation

| Accueil | Plan du site | Accessibilité | Pour nous joindre | Quoi de neuf? | Sites d'intérêt | Recherche | Où trouver? |

| Accès à l'information | Politique de confidentialité | Réalisation du site | À propos du site | Abonnement aux fils RSSAbonnement |


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2014