Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

La conservation dans les monts Sutton


Une initiative majeure de conservation en milieu privé

Cliquez pour agrandir - Carte des monts Sutton

Cliquez pour agrandir

L'organisme Conservation de la Nature assure maintenant la protection de près de 5 700 hectares de milieux naturels dans les monts Sutton, l'une des dernières grandes zones sauvages du sud du Québec. L'acquisition de la propriété Domtar, qui à elle seule totalise 4 044 hectares, constitue une avancée majeure pour la conservation en milieu privé. Il s'agit de la plus grande propriété privée dédiée à la conservation au Québec. L'objectif de conservation poursuivi dans les monts Sutton est la protection d'un territoire suffisamment grand pour maintenir les processus naturels qui garantissent le maintien de la diversité biologique.

La participation financière du gouvernement du Québec au projet que Conservation de la Nature poursuit dans les monts Sutton s'élève à plus de 3 800 000 $, une contribution équivalente à celle de l'organisme et de ses partenaires. L'aide financière gouvernementale a été octroyée à Conservation de la Nature dans le cadre du Programme national pour le développement d'un réseau privé d'aires protégées.

Un projet de corridor vert transfrontalier

Cliquez pour agrandir - Projet de corridor vert transfrontalier

Cliquez pour agrandir

Les acquisitions de Conservation de la Nature dans les monts Sutton s'inscrivent dans une initiative de conservation plus vaste qui vise à créer un corridor vert transfrontalier reliant le Québec et le Vermont. Au Québec, ce projet est mis en œuvre par le Corridor appalachien (ACA). Partenaire de Conservation de la Nature, cet organisme s'est donné la mission de protéger les milieux naturels et les paysages des Appalaches, préservant ainsi leur intégrité écologique et esthétique au bénéfice de toute la population québécoise. La constitution de ce corridor ouvrirait donc la voie au projet de sentier de longue randonnée qui permettrait de relier Kingsbury en Estrie et Springer Mountain en Georgie par le biais des Sentiers de l’Estrie et de l'Appalachian Trail.


Sources cartographiques :

  • Ministère des Ressources naturelles du Québec

  • Ministère de l'Environnement du Québec

  • Université du Vermont

  • Les Sentiers de l'Estrie.


« Un réel partenariat »

Haut

Espèces susceptibles d'être désignées menacées ou vulnérables au Québec
 

Lynx roux
Cliquez pour agrandir - Lynx roux - Photo : John Mitchell
Cliquez pour agrandir

 

Grenouille des marais
Cliquez pour agrandir - Grenouille des marais - Photo : Louise Gratton
Cliquez pour agrandir

 

Adiante des Montagnes Vertes
Cliquez pour agrandir - Adiante des montagnes vertes - Photo : Frédéric Coursol
Cliquez pour agrandir

La conservation de la biodiversité dans les monts Sutton

Le massif des monts Sutton constitue le prolongement des célèbres Montagnes Vertes de l'État du Vermont. Au Québec, il marque le début de la chaîne des Appalaches, laquelle s'étend sur plusieurs centaines de kilomètres en direction nord-est, traversant la Gaspésie.

Le massif des monts Sutton comprend certains des plus hauts sommets du Québec méridional, soit les monts Rond ou Round Top (962 mètres d'altitude), Gagnon (865 m), le mont Écho (747 m), le mont Singer (771 m), Glen (645 m) et Foster (708 m).

Dans cette région du Québec, le paysage est nettement dominé par les forêts feuillues, bien que les sommets arborent une coiffe d'allure plus boréale, dominée par la sapinière à épinette rouge.

Des espèces à conserver

Les grands massifs boisés non fragmentés qui subsistent encore dans cette région du Québec sont essentiels à la pérennité de plusieurs espèces animales. De tels habitats forestiers sont ainsi indispensables à la survie de grands mammifères comme le lynx, l'ours noir et l'orignal. Il importe d'autant plus de préserver ces grands massifs boisés, qui abritent plusieurs espèces en situation précaire et contribuent, de surcroît, à la richesse des paysages québécois.

Espèces susceptibles d'être désignées menacées ou vulnérables au Québec
Espèces considérées comme préoccupantes au Canada

Grive de Bicknell
Cliquez pour agrandir - Grive de Bicknell - Photo : Yves Aubry, Service canadien de la Faune

Salamandre pourpre
Cliquez pour agrandir - Salamandre pourpre - Photo : Louise Gratton

Cliquez pour agrandir

« Une initiative qui préserve le paysage »


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017