Navigation par thématique
Menu de la section air

Faits saillants

Janvier 2017 : un mois très doux et enneigé

Il aurait été difficile de demander un mois de janvier plus doux. Les températures ont été 5 °C au-dessus des normales de la période 1981-2010, en moyenne, au Québec, surpassant janvier 2016, pourtant marqué par un puissant effet El Niño.

Janvier a également été très enneigé, les quantités de neige reçues dépassant largement (52 cm, 145 %) les normales, en moyenne, au Québec. De même, pour un deuxième mois consécutif, dans le sud de la province (60 cm, 130 %), le total moyen de neige sur deux mois (148 cm) se compare avantageusement à celui de l’hiver record de 2008 (124 cm). Le nord de la province a également eu droit à des précipitations plus abondantes que la normale, pour la première fois en six mois. La pluie a été présente dans l’extrême sud, mais elle s’est tout de même faite plus rare (2 mm, 90 %), en moyenne, au Québec, malgré l’excès de chaleur.

Toute cette neige et les plus fortes anomalies de température en plus d’un an ont offert des conditions exceptionnelles pour les sports de glisse. Le 21, le mercure est grimpé à 15,8 °C au-dessus des normales, en moyenne, dans le sud du Québec, et le 26, il a atteint 14,7 °C au-dessus des normales, en moyenne, dans l’ensemble du Québec. Seules quatre journées ont présenté des températures sous les normales, les minimums surpassant même les maximums normaux lors de sept des treize derniers jours du mois, en moyenne, au Québec. Tous pourront témoigner de ce mois « très chaud », puisqu’il l’a été partout dans la province.

Chronologie des événements

Les 3 et 4 janvier, l’Outaouais, les Laurentides et Charlevoix, qui reçoivent plus de 40 cm par endroits, sont particulièrement enneigés, alors que le sud du Québec en reçoit 15 cm en moyenne. Plus au sud, la pluie parfois verglaçante atteint 18 mm près de Gatineau et de Montréal.

Le 10 janvier, scénario similaire : l’Outaouais, les Laurentides et Charlevoix sont particulièrement enneigés, avec plus de 20 cm par endroits, alors que de la pluie, verglaçante par endroits, tombe plus au sud. La pluie s’étendra cette fois à tout le sud de la province les 11 et 12, atteignant notamment 56 mm à Drummondville, y doublant dès lors la normale mensuelle.

Les 17 et 18 janvier, de la pluie verglaçante est rapportée de Gatineau à Trois-Rivières.

Du 20 au 22 janvier, une superbe fin de semaine de ski presque printanière est offerte aux amateurs de ce sport, avec des températures à 12,5 °C au-dessus des normales, en moyenne, au Québec. D’ailleurs, c’est à ce moment qu’on enregistre la plus forte anomalie des douze derniers mois : 14,1 °C au Québec et 15,8 °C dans le sud du Québec, le 21. Le mercure frôle alors le point de congélation le jour, en moyenne, sur la portion méridionale du territoire.

Du 23 au 25 janvier, un cocktail météo touche le sud du Québec. Alors que le Saguenay—Lac-Saint-Jean, Charlevoix et le Bas-Saint-Laurent reçoivent un maximum de près de 50 cm de neige, de la pluie parfois verglaçante s’abat principalement au sud du Saint-Laurent, de Gatineau à la Gaspésie. Les températures, alors un peu plus fraîches, avoisinent tout de même 7 °C au-dessus des normales.

Du 25 au 28 janvier, une nouvelle période de douceur exceptionnelle s’amorce. Jusqu’au 28, les températures sont à 13 °C au-dessus des normales et une nouvelle marque est déjà établie pour les douze derniers mois, avec une anomalie de 14,7 °C, en moyenne, au Québec.

Neige : près de l’hiver record de 2008?

Les 117 cm de neige tombés en décembre et janvier représentent 123 % de la normale, en moyenne, au Québec. Dans le sud de la province, le total moyen (148 cm, 131 %) est même plus élevé que celui de l’hiver record de 2008 (124 cm). Mais attention, 143 cm s’étaient ajoutés en février et mars 2008, en moyenne, dans le sud du Québec. Pourrons-nous suivre ce rythme cette année? Plus de 175 cm sont déjà tombés dans l’est de la province à partir de Québec, doublant la normale par endroits au Saguenay et sur la Côte-Nord. La Montérégie et l’Estrie n’ont, quant à elles, reçu que les trois quarts des quantités attendues.

À la fin du mois, le couvert de neige était de 64 cm d’épaisseur et représentait 175 mm d’eau, en moyenne, sur le sol du sud du Québec, d’après les données prises aux stations nivométriques. Ces valeurs se situaient à 9 cm (120 %) et 40 mm (130 %) au-dessus de la normale, en moyenne, alors que la densité du couvert de neige était généralement près des normales. Des surplus étaient observés ailleurs, particulièrement dans l’enclave entre Charlevoix, l’embouchure du fjord du Saguenay et le Bas-Saint-Laurent, de même qu’en Mauricie, où les valeurs attendues étaient dépassées par endroits par 40 cm et 150 mm, respectivement. La Montérégie et l’Estrie étaient quand à eux en déficit par endroits de 15 cm de neige au sol et de 30 mm d’équivalent en eau.

Température maximale (°C)
Température moyenne (°C)
Température minimale (°C)
Pluie totale (mm)
Neige totale (cm)
Neige au sol (cm) Valeurs observées
Température maximale (°C) - Anomalie
Température moyenne (°C) - Anomalie
Température minimale (°C) - Anomalie
Pluie (%) Pourcentage de la normale
Neige (%) Pourcentage de la normale
Neige au sol (%) Pourcentage de la normale
TTempérature maximale (°C) - Classification
Température moyenne (°C) - Classification
Température minimale (°C) - Classification
Sommaire mensuel géostatistique pour le Québec
Température (°C) Moyenne ± écart-type Anomalie ± écart-type
(réf. 1981-2010)
Classification
Maximale -10,7 ± 4,4 4,2 ± 1,0 Très chaud
Moyenne -15,2 ± 4,4 5,0 ± 1,2 Très chaud
Minimale -19,6 ± 4,5 5,7 ± 1,6 Très chaud

Mois précédent