Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

IRVING WHALE

Ottawa doit faire payer Irving

Le ministre David Cliche n'écarte aucun recours pour s'assurer que les intérêts du Québec soient protégés

Îles-de-la-Madeleine, le 22 mars 1996 - En visite aux Îles-de-la-Madeleine, le ministre de l'Environnement et de la Faune, M. David Cliche, a déclaré qu'il trouve inacceptable que la compagnie Irving ne défraie pas les coûts des travaux de récupération de l'épave Irving Whale. « La facture s'élève déjà au-delà de 12 000 000 $ et tout indique que les millions n'ont pas fini de s'accumuler. Plutôt que d'assumer en totalité la note, le gouvernement fédéral devrait mettre tout en oeuvre pour que la compagnie Irving agisse en bon citoyen corporatif. Il ne faut pas perdre de vue que 25% des coûts seront défrayés par les contribuables québécois si la compagnie Irving ne paie pas » a indiqué M. Cliche.

S'appuyant sur le principe de pollueur-payeur, M. Cliche considère que la compagnie Irving a l'obligation morale d'assumer les coûts de renflouement de la barge pétrolière qui, transportant plus de 4 000 tonnes métriques de mazout et 9,4 tonnes de BPC, a sombré à l'ouest des Îles-de-la-Madeleine en septembre 1970.

Le Ministre s'interroge sur l'attitude du gouvernement fédéral dans ce dossier. « Les circonstances qui ont entouré la révélation, à l'été 1995, de la présence des BPC dans la barge et ce, après des années d'étude, nous obligent à regarder le rapport qui vient d'être déposé d'un oeil critique » souligne-t-il.

M. Cliche a l'intention de défendre les intérêts de la société québécoise dans ce dossier. Il n'écarte aucune possibilité dont celle d'une contre-vérification de l'évaluation environnementale ou d'autres recours. Pour ce faire, le Ministre entend mettre sur pied un comité interministériel composé notamment de représentants du ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation et du ministère de la Justice dont le mandat serait d'analyser le rapport fédéral sur le projet de récupération de l'Irving Whale, déposé le 12 mars dernier, et y réagir. De plus, le comité devra, par les moyens appropriés, s'assurer que les eaux québécoises, les organismes marins et les espèces commerciales ne soient pas contaminés.

M. Cliche s'est engagé à intervenir dans les plus brefs délais auprès de son homologue du gouvernement fédéral. Les pêches et le tourisme représentant les deux principales industries des Îles-de-la-Madeleine, les risques de déversement et de contamination des plages et des eaux québécoises doivent être éliminés. À cet effet, M. David Cliche insiste pour que le gouvernement fédéral en arrive à des résultats satisfaisants pour le Québec et s'engage à demeurer vigilant.

- 30 -

Source et information :
France Amyot
Attachée de presse du ministre
de l'Environnement et de la Faune
Tél. : (418) 643-8259

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017