Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

PROJET DE DESTRUCTION DES BPC À MANIC DEUX

Début des essais de démonstration du procédé DÉCONTAKSOLV

Baie-Comeau, le 9 avril 1996 - La compagnie Sanexen Services Environnementaux, sous-traitant de Cintec Environnement inc., débute aujourd'hui la période des essais de démonstration du procédé DÉCONTAKSOLV. Ces essais ont pour objet de démontrer que la technologie utilisée pour la décontamination des équipements électriques respecte les critères, normes et exigences imposés par le ministère de l'Environnement et de la Faune (MEF) dans le cadre du projet de destruction des BPC à Manic Deux.

Le procédé DÉCONTAKSOLV, qui a été développé par Sanexen Services Environnementaux, permet de décontaminer des transformateurs et des condensateurs en faisant l'extraction des BPC et des autres contaminants, à l'aide du même solvant qui est utilisé chez les nettoyeurs à sec, soit le perchloroéthylène. Ces contaminants seront ensuite incinérés dans l'incinérateur à lit fluidisé (LFC). Les pièces métalliques décontaminées seront envoyées chez un recycleur autorisé. Ces opérations se feront à l'intérieur d'un bâtiment fermé, sous pression négative, et où l'air sera filtré avant d'être évacué dans l'atmosphère.

La période des essais aura une durée d'environ deux semaines. Tout au long des opérations, deux programmes d'assurance et de contrôle de la qualité seront assurés. Sanexen exercera un suivi continu des opérations de décontamination et analysera les résultats afin de s'assurer qu'ils respectent les normes et critères établis. Tecsult Environnement effectuera la surveillance et le suivi des essais pour le compte du ministère de l'Environnement et de la Faune et procèdera à une contre-expertise des résultats transmis par Sanexen. De plus, les opérations seront suivies de près par le Comité de vigilance Manicouagan (CVM) qui est présent de façon quotidienne sur le site.

La poursuite des opérations de décontamination est conditionnelle à la réussite de ces essais et à l'acceptation de ces résultats par l'ensemble des intervenants, dont le Comité de vigilance Manicouagan. Selon ces résultats, d'autres conditions pourront être ajoutées et certaines autres révisées. Les résultats seront communiqués ultérieurement.

Rappelons que le projet de traitement et d'élimination des BPC dont le MEF a la garde fait appel à trois technologies: le procédé de décontamination DÉCONTAKSOLV, le procédé de traitement des eaux ULTRASORPTION et le procédé d'incinération à lit fluidisé circulant (LFC). Chacune des technologies fera l'objet d'essais de performance afin de s'assurer qu'elle est efficace et sans danger pour la santé et l'environnement. Les essais du procédé ULTRASORPTION auront lieu après ceux du procédé DÉCONTAKSOLV, soit à la fin avril et ceux du procédé LFC se tiendront au début de juin. C'est seulement au terme de la phase d'essais de l'incinérateur LFC que débutera véritablement la destruction proprement dite des BPC.

- 30 -

Sources:
Richard Perron
Conseiller en communication
Comité de vigilance
Manicouagan
Tél.: (418) 295-3169

Roger Leduc
Conseiller en communication
Cintec Environnement inc.
Tél.: (514) 364-6860/(418) 294-4109

Claire Pelletier
Conseillère en communication
Ministère de l'Environnement
et de la Faune
Tél.: (418) 643-2552

Hélène Laplante
Conseillère en communication
Tecsult Environnement
Tél.: (418) 294-4311

Pour information:
Laura Hébert
Directrice de projet
Sanexen Services Environnementaux
Tél.: (418) 294-4309

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017