Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

PREMIER CONGRÈS MONDIAL DE LA CONSERVATION

Le gouvernement du Québec y exercera une présence active

Québec, le 19 avril 1996 - Le gouvernement du Québec exercera une présence active au premier Congrès mondial de la conservation de l'Union mondiale pour la nature. C'est ce que le ministre de l'Environnement et de la Faune, M. David Cliche, a tenu à souligner, aujourd'hui, à l'occasion de l'annonce officielle de cet événement d'envergure internationale qui aura lieu à Montréal du 13 au 23 octobre 1996.

« Avec son thème Un regard sur la Terre, le premier Congrès mondial de la conservation constitue une occasion exceptionnelle de réaffirmer, auprès de la communauté internationale et de la population québécoise, le leadership et l'engagement du Québec à l'égard de la protection de la diversité biologique et de la conservation des ressources renouvelables » a précisé le ministre Cliche.

À titre de membre votant de l'Union mondiale pour la nature, le ministère de l'Environnement et de la Faune participera aux sessions régulières et spéciales de cette organisation indépendante dont la mission est de promouvoir à l'échelle planétaire la conservation de la biodiversité et l'utilisation durable des ressources.

Conjointement avec d'autres ministères et organismes du gouvernement québécois, le ministère de l'Environnement et de la Faune participera également à l'exposition qui permettra aux congressistes ainsi qu'au public de prendre connaissance des initiatives mises de l'avant par le Québec en vue d'intégrer à ses activités les préoccupations liées à la diversité biologique et à la conservation des ressources.

À ce propos, le ministre Cliche a voulu rappeler que le Québec a été, en 1992, l'un des premiers gouvernements à adhérer aux objectifs de la Convention sur la diversité biologique, élaborée lors du Sommet de la Terre à Rio de Janeiro. En mai 1995, il s'est aussi inscrit parmi les premiers à déposer, aux fins de consultation publique, un projet de stratégie gouvernementale. « Très bientôt, par ailleurs, le gouvernement québécois sera le premier État à dévoiler un plan d'action comportant des mesures bien précises pour répondre aux objectifs de cette entente internationale, qui sont la conservation de la diversité biologique de la planète, l'utilisation durable des ressources biologiques et le partage équitable des ressources génétiques », a souligné le ministre Cliche.

Enfin, en saluant le Premier congrès mondial de la conservation, le ministre Cliche s'est particulièrement réjoui du fait que Montréal ait été choisie comme ville d'accueil de cet événement auquel sont attendus plus de 5000 participants provenant du monde entier.

« Le choix de Montréal pour cet événement confirme la vocation de notre métropole en tant que centre international de l'environnement et de la diversité biologique. Il faut consolider cette vocation et l'élargir puisqu'il s'agit d'un tremplin extraordinaire pour le savoir-faire québécois, le génie-conseil et notre industrie de l'environnement », a conclu le ministre Cliche.

- 30 -

Source:
Louise Barrette
Direction des communications et du marketing
Tél.: (418) 643-8773

Pour information:
France Amyot
Attachée de presse du ministre de l'Environnement et de la Faune
Tél.: (418) 643-8529

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017