Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

PRÉCIPITATIONS ACIDES AU QUÉBEC

David Cliche est préoccupé et appelle ses partenaires au renforcement des mesures

Québec, le 23 avril 1996 - S'appuyant sur les résultats du rapport-bilan Les précipitations acides au Québec: état de la situation (1996), rendu public aujourd'hui, le ministre de l'Environnement et de la Faune, David Cliche, a dressé un portrait des considérations et des perspectives d'action dans ce dossier qui, de tout temps, a été particulièrement sensible pour le Québec.

Le ministre a fait cette annonce quelques jours avant qu'il ne préside la délégation québécoise à la Conférence internationale sur l'assainissement de l'air au Nord-Est, à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick. Il y informera les participants de la situation québécoise et lancera un appel à la vigilance et à la nécessité de renforcer encore une fois les mesures de lutte aux précipitations acides. « Partenaires de la première heure, les gouvernements membres de la Conférence des Gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des Premiers ministres de l'Est du Canada demeurent des alliés essentiels du Québec dans une démarche continentale afin d'améliorer l'état des écosystèmes. Nous nous devons de renforcer le pouvoir de revendication vis-à-vis les principaux états américains responsables d'émissions polluantes. Certains consensus doivent être rebâtis, et je me propose de sensibiliser mes homologues américains et canadiens à Saint-Jean (Nouveau-Brunswick) » a ajouté le Ministre.

Dans cette même foulée, lors de la réunion annuelle de la Conférence des Gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des Premiers ministres de l'Est du Canada, qui se déroulera en juin prochain à l'Île-du-Prince-Édouard, le Québec proposerait que le secrétariat de la Conférence coordonne la réalisation d'un bilan des résultats du Plan de réduction des précipitations acides 1985-1995. De plus, il inviterait ses alliés à accroître les efforts communs de recherche sur l'évaluation du rôle des nitrates dans le phénomène des précipitations acides. Ces efforts concertés nécessiteraient également des approches avec ces autres partenaires que sont nos voisins de l'Ontario et de l'état de New-York.

Enfin, lorsque l'Assemblée nationale aura disposé du projet de loi visant la ratification de l'adhésion du Québec à l'Accord nord-américain sur la coopération environnementale (ANACE), des représentations seront aussi faites auprès de la Commission responsable de cet accord pour que des interventions sur le phénomène des précipitations acides puissent être programmées rapidement. Soulignons à cet égard qu'en 1996, est déjà prévue la réalisation d'un projet de recherche sur la modélisation et l'évaluation de la qualité de l'air en Amérique du Nord.

Même si la contribution du Québec au problème des pluies acides n'est pas significative à l'échelle continentale, « le Québec doit », de poursuivre le ministre, « accentuer ses efforts afin de montrer l'exemple et inciter ses voisins à faire plus tant que les résultats sur les écosystèmes ne seront pas plus tangibles. » Situant l'action que son ministère entend mener face aux nouvelles données sur les précipitations acides, le ministre Cliche a tout d'abord indiqué que le Québec reverra sa stratégie. Elle devra inclure des programmes spécifiques sur les oxydes d'azote (Nox) visant à combattre l'ozone au sol, notamment par un meilleur contrôle et vérification des véhicules automobiles. Dans le cadre de cette stratégie, le ministère de l'Environnement et de la Faune poursuivra son suivi environnemental dans le but de soutenir scientifiquement la position du Québec dans ce dossier. Il compte y parvenir à l'aide de ses réseaux de mesures permettant une évaluation des tendances dans les dépôts acides de sulfates et de nitrates, ainsi qu'une analyse des impacts sur les écosystèmes aquatiques. Il souhaite également accroître l'effort de recherche en collaboration avec nos partenaires (Ontario, Canada, États-Unis) afin de mieux situer le rôle des nitrates dans les dépôts acides et la qualité des eaux de surface, de mesurer et de caractériser les aérosols acides, d'évaluer la composante sèche des dépôts et de déterminer les charges critiques pour les écosystèmes aquatiques et forestiers.

Le rapport Les précipitations acides au Québec: état de la situation (1996), dans ses versions française et anglaise, ainsi que la brochure L'acidité des eaux au Québec, déjà publiée en 1994, sont disponibles à la Direction des communications et du marketing du ministère de l'Environnement et de la Faune au 1 800 561-1616.

- 30 -

Source:
France Amyot
Attachée de presse
Tél.: (418) 643-8259

Guy Gagnon
Direction des communications et du marketing
Tél.: (418) 644-3257

Information:
Richard Leduc
Direction du milieu atmosphérique
Tél.: (418) 644-3479

Jean Lavergne
Service de la qualité de l'atmosphère
Tél.: (418) 644-3630

Jacques Dupont
Direction des écosystèmes aquatiques
Tél.: (418) 644-3297

Informations supplémentaires:
Publication d'un nouveau bilan sur les précipitations acides au Québec -- communiqué de presse
Les précipitations acides au Québec: État de la situation (1996)

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017