Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

Le ministre David Cliche annonce la reprise de la chasse au cerf de Virginie dans le Bas-Saint-Laurent

Québec, le 26 avril 1996 - Le ministre de l'Environnement et de la Faune, M. David Cliche, vient d'annoncer que dès l'automne prochain, il y aura reprise de la chasse au cerf de Virginie dans le Bas-Saint-Laurent. Le ministre de l'Environnement et de la Faune a profité de sa présence à l'Expo-nature de Rimouski pour faire part de cette bonne nouvelle aux chasseurs et à la population de la région du Bas-Saint-Laurent, pour qui la chasse au cerf constitue une activité économique régionale d'importance.

La chasse du cerf de Virginie à l'arc sera donc permise dans la zone de chasse 02, du 28 septembre au 11  octobre 1996. Quant à la chasse du cerf avec bois à l'arme à feu, à l'arc et à l'arbalète, elle aura lieu du 2 au 17 novembre 1996.

Succès du plan de redressement de la population de cerfs

Depuis 1993, la chasse au cerf de Virginie était suspendue dans la région du Bas-Saint-Laurent. La population de cerfs y était en effet tombée en dessous d'un seuil considéré comme critique par le Ministère. En concertation avec les représentants des gestionnaires de zecs, des trappeurs, des chasseurs et du ministère des Ressources naturelles, le ministère de l'Environnement et de la Faune a alors mis sur pied un plan de redressement de la population de cerfs dans cette région. Le succès de ce plan de redressement permet aujourd'hui la reprise de la chasse.

« Redresser la population de cerfs dans le Bas Saint-Laurent était un défi tellement grand qu'il n'aurait pu être relevé sans la collaboration et la concertation de nombreux organismes du milieu », de souligner le ministre de l'Environnement et de la Faune. « Depuis la mise sur pied du plan, 25 groupes ont participé activement aux efforts de protection du cerf de Virginie dans la région en contribuant à la mise en oeuvre, au financement, à la recherche scientifique ou à l'encadrement », a ajouté le ministre.

Rappelons que le plan de redressement comprenait des mesures pour réduire la population de coyotes en intensifiant le piégeage, le développement de techniques de nourrissage d'urgence pour les cerfs en cas d'hivers exceptionnellement difficiles et des interventions sur l'habitat dans les principaux ravages (lacs Biencourt, Pohénégamook, Témiscouata ainsi que les ravages Causapscal et Duchénier). Le cerf de Virginie a, en effet, besoin d'un habitat approprié pour survivre à nos hivers rigoureux.

Cheptel de 6 000 cerfs l'automne prochain

L'an dernier, lors de la consultation sur le nouveau plan de gestion du cerf de Virginie pour les années 1996-2000, le ministère de l'Environnement et de la Faune avait convenu avec les intervenants régionaux que la population de cerfs devrait atteindre au moins 4 000 bêtes pour permettre la réouverture de la chasse dans la zone 02.

À la fin du présent hiver, le Ministère évalue cette population à plus de 4 200 cerfs. De plus, la reproduction printanière devrait accroître sensiblement ce nombre. Le ministère de l'Environnement et de la Faune estime donc que, l'automne prochain, avant la chasse, le cheptel sera d'environ 6 000 cerfs.

- 30 -

Source:
Francine Lemay
Direction des communications et du marketing
(418) 644-6536

Pour information:
France Amyot
Attachée de presse
Cabinet du ministre
(418) 643-8259

Armand Dubé
Direction régionale
du Bas-Saint-Laurent
(418) 727-3830

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017