Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

IMPLANTATION DE PORCHERIES DANS LA MAURICIE:

David Cliche confie au BAPE le mandat de tenir des audiences publiques

Québec, le 29 avril 1996 - Le ministre de l'Environnement et de la Faune, M. David Cliche, confie au Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) le mandat de tenir une enquête et des audiences publiques sur la compatibilité du développement de l'industrie porcine dans le bassin versant de la Mauricie eu égard au contexte environnemental et socio-économique de la région. Le BAPE aura jusqu'au 30 août prochain pour rendre son rapport.

On se rappellera qu'à la suite de nombreuses représentations et de rencontres avec les principaux intervenants dans ce dossier, le ministre Cliche avait demandé à la compagnie Shur-Gain de surseoir volontairement aux travaux de construction des établissements d'élevage porcin projetés dans les limites des municipalités du village de Grandes-Piles et de Saint-Roch-de-Mékinac. Le ministre Cliche avait également invité la compagnie Shur-Gain et l'ensemble des intervenants concernés à participer à des audiences publiques sous l'égide du BAPE.

« À la suite des discussions que nous avons eues, je crois comprendre que la compagnie Shur-Gain est disposée à surseoir à ses travaux et à participer aux audiences publiques qui seront tenues par le BAPE.

Par ailleurs, j'ai été informé que la municipalité de Grandes-Piles est disposée à prendre les mesures nécessaires afin d'éviter que les permis d'exploitation déjà émis ne deviennent caducs durant le processus d'examen public, compte tenu du sursis volontaire accepté par la compagnie Shur-Gain. En fait, je considère que pour les fins de ce projet, le temps suspend son vol pendant quatre mois, jusqu'au 30 août, dans la belle vallée de la Saint-Maurice. », a déclaré le ministre Cliche. Le ministre tient à préciser qu'il ne faut pas préjuger de l'issue des audiences publiques dans un sens ou dans l'autre.

Le ministre Cliche souligne également « l'attitude responsable des intervenants qui ont accepté de participer à un exercice volontaire qui permettra un débat serein auprès d'une instance neutre et crédible. »

- 30 -

Source:
Louise Barrette
Direction des communications et du marketing
(418) 643-8773

Information:
France Amyot
Attachée de presse du ministre de l'Environnement et de la Faune
(418) 643-8259

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017