Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

ÉVALUÉ À LA HAUSSE PAR LE FONDS MONDIAL DE LA NATURE

Québec marque des points au chapitre des espaces protégés souligne David Cliche

Québec, le 30 avril 1996 - « Cette note à la hausse est une bonne nouvelle puisqu'elle confirme la détermination du Québec à poursuivre le parachèvement de son réseau de sites protégés afin de maintenir le caractère représentatif de la diversité de son patrimoine naturel. »

C'est ce qu'a voulu souligner le ministre de l'Environnement et de la Faune, M. David Cliche, en prenant connaissance du bulletin de notes décerné cette année au Québec par le Fonds mondial de la nature (WWF) dans le cadre de la sixième édition de sa campagne Espaces en danger.

Passant de D+ à C-, le Québec a réalisé des progrès en milieu terrestre tant au niveau du développement de son réseau de parcs qu'à celui des réserves écologiques. Parmi les nouveaux sites protégés au cours de la dernière année on remarque ainsi le parc des Monts-Valin et les réserves écologiques Fernald, de Pointe-Platon, du Boisé-des-Muir et du Grand-Lac-Salé ainsi que l'agrandissement de la réserve écologique de Pointe-Heath.

Le ministre Cliche est conscient du chemin qu'il reste à parcourir et il entend y travailler avec ardeur. Pour le ministre, il importe d'adopter une allure responsable: « Ce n'est pas tout de créer des parcs, il faut s'assurer de leur conservation et de leur mise en valeur. Cela prend de l'argent et les finances de l'État sont dans une situation précaire. J'entends faire preuve d'imagination et de créativité et je demanderai l'aide de tous les partenaires afin de trouver des sources nouvelles de financement », a précisé le ministre Cliche.

La campagne Espaces en danger, lancée en 1989, vise à ce qu'un réseau complet d'aires protégées soit établi dans tout le Canada, d'ici l'an 2000, et à ce que toutes les régions marines y soient représentées, d'ici l'an 2010. Souscrivant à cet objectif, le gouvernement du Québec a maintes fois réitéré son engagement, notamment inscrit dans le plan d'action qu'il entend mettre de l'avant afin d'assurer le maintien de la biodiversité sur son territoire et en milieu marin, en conformité avec la Convention sur la diversité biologique.

Le Québec a par ailleurs mérité un boni récompensant ses efforts en milieu marin. Et ce, pour avoir dressé un projet de cadre de référence écologique des régions naturelles pour le Saint-Laurent, fondé sur les conditions hydrographiques, la composition et la morphologie côtière, la physiographie des bas-fonds et d'autres variables. Ce cadre, comportant 18 régions littorales et 5 régions hauturières, assure un contexte pour la planification d'un réseau représentatif de ses milieux marins protégés.

On note aussi que le gouvernement du Québec, de concert avec Parcs Canada, a rendu public le plan directeur final pour le parc marin du Saguenay--Saint-Laurent et a constitué un comité de coordination pour sa mise en oeuvre.

« Cette note positive décernée aujourd'hui par le Fonds mondial de la nature constitue certainement un encouragement à poursuivre notre démarche en matière de développement de nos réseaux des sites protégés dont chaque composante illustre qu'il est possible d'allier la protection de la diversité biologique aux contingences du développement économique » a rappelé le ministre Cliche.

- 30 -

Source:
Louise Barrette
Direction des communications et du marketing
(418) 643-8773

Pour information:
France Amyot
Attachée de presse du ministre de l'Environnement et de la Faune
(418) 643-8259

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017