Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

Plan d'élimination des BPC dont le MEF a la garde à Manic Deux

LES PROPRIÉTAIRES DE BPC DEVRONT SE CONFORMER À LA RÉGLEMENTATION

Manic Deux, le 11 mai 1996 - Le ministre de l'Environnement et de la Faune, M. David Cliche, a annoncé aujourd'hui lors d'une visite du chantier du Plan d'élimination des BPC à Manic Deux que les propriétaires de BPC, dont les concentrations sont inférieures à 10 000 mg/kg, devront dorénavant se conformer aux dispositions prévues dans le Règlement sur les déchets dangereux.

En effet, tous les propriétaires de BPC sur l'ensemble du territoire québécois devront dorénavant prendre les moyens nécessaires pour éliminer les matières contenant des concentrations de BPC inférieures ou égales à 10 000 mg/kg, puisque des technologies sont disponibles au Québec pour traiter ce type de matières contaminées. Le Ministère prendra contact avec ces propriétaires de BPC au cours des prochaines semaines afin de leur rappeler les exigences réglementaires à cet égard. Les propriétaires de BPC dont les concentrations sont inférieures à 10 000 mg/kg qui ne se conformeront pas aux dispositions de l'article 53 du Règlement dans les délais prescrits, seront passibles des recours habituels.

Les matières dont la concentration de BPC est supérieure à 10 000 mg/kg ne peuvent actuellement être détruites au Québec puisque la technologie requise n'est pas encore disponible. Toutefois, lorsque les essais de démonstration de l'incinérateur à lit fluidisé (LFC) installé à Manic Deux auront eu lieu, une technologie adéquate sera disponible pour les propriétaires de la région de la Côte-Nord.

Sensible aux préoccupations exprimées par les citoyens de la région de la Côte-Nord lors des audiences publiques et à la demande expresse du Comité de vigilance Manicouagan, le ministre Cliche entend communiquer avec chacun des propriétaires de BPC de la Côte-Nord pour les inciter à utiliser les services qui seront alors disponibles pour régler une fois pour toute la problématique des BPC dans la région de la Côte-Nord. «Je fais un appel solennel à toutes les entreprises de la Côte-Nord ayant en leur possession des BPC ou des matières contaminées par les BPC afin qu'elles les fassent éliminer dans les installations de Manic Deux».

Dans le cas où cet appel ne serait pas entendu, le ministre a ajouté «Je pourrai prendre rapidement les dispositions réglementaires à ma disposition pour m'assurer que tous les BPC de la Côte-Nord aient été éliminés à la fin des opérations lorsque débutera le démantèlement des installations à Manic Deux».

« L'élimination des BPC dont le MEF a la garde, la destruction des BPC des entreprises de la Côte-Nord ainsi que des BPC, sur tout le territoire québécois, dont les concentrations sont égales ou inférieures à 10 000 mg/kg pourraient conduire, a ajouté M. Cliche, à l'élimination de près des trois quarts des BPC toujours présents au Québec. »

- 30 -

Source:
Claire Pelletier
Direction des communications et du marketing
Tél.: (418) 294-4109 (11 et 12 mai 1996)
Tél.: (418) 643-2552

Information:
France Amyot
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l'Environnement et de la Faune
Tél.: (418) 643-8259

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017