Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

Stabilisation des émissions de gaz à effet de serre (GES)

LANCEMENT D'ÉCOGESTE, LE PROGRAMME QUÉBÉCOIS D'ENREGISTREMENT DES MESURES VOLONTAIRES

Montréal, le 10 septembre 1996 - Le ministre de l'Environnement et de la Faune, monsieur David Cliche, a procédé aujourd'hui, au nom du Gouvernement du Québec et de son collègue le ministre d'État des Ressources naturelles, monsieur Guy Chevrette, au lancement du programme ÉcoGESte, mis sur pied pour voir à l'enregistrement des mesures volontaires retenues par les organismes québécois, dans le but de stabiliser ou de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES).

Ce programme constitue une mesure importante du Plan d'action québécois de mise en oeuvre de la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques, adopté par le Québec en mars 1995. Le ministère des Ressources naturelles ainsi que le ministère de l'Environnement et de la Faune sont conjointement responsables de la réalisation de ce plan d'action, ayant pour objectif de stabiliser, d'ici l'an 2000, à leur niveau de 1990, les émissions de gaz à effet de serre (GES) dont le dioxyde de carbone (CO2) qui compte pour 80 % dans la composition des GES.

« Par rapport au reste du Canada, le Québec occupe une position enviable, de déclarer le ministre Cliche. En effet, grâce à l'hydroélectricité, c'est au Québec que les émissions de CO2 per capita étaient les plus basses en 1990 ; elles étaient même deux fois plus basses que la moyenne canadienne. Toutefois, ce taux d'émission per capita était trois fois plus grand que le taux d'émission moyen enregistré à l'échelle internationale. »

Même si au cours des vingt dernières années, les émissions liées aux activités énergétiques ont baissé de 25 % et malgré les mesures déjà mises en place, on prévoit, en l'an 2000, une augmentation de 2 à 3 % des émissions de CO2, par rapport à 1990, de même qu'une augmentation constante par la suite.

L'objectif québécois de stabilisation est réaliste et réalisable. Toutefois, de nouvelles mesures doivent être adoptées et mises en place par nos partenaires de tous les secteurs d'activité puisque les émissions de GES proviennent de multiples sources. Elles proviennent notamment de l'utilisation de combustibles fossiles à des fins de transport et de production d'énergie ainsi que de diverses sources industrielles, des activités agricoles et de l'élimination des déchets.

« Nous sommes confiants, a déclaré le ministre Cliche, que le programme ÉcoGESte contribuera à la solution sans recourir à une réglementation administrativement coûteuse et du même coup les participants au programme réaliseront des économies d'énergie. Déjà des organismes et entreprises sont prêts à déposer aujourd'hui même leur lettre d'intention ou leur plan d'action. »

-30 -

Sources :

Shirley Bishop
Attachée de presse
Cabinet du ministre d'État des
Ressources naturelles
Tél. : (418) 643-7295

France Amyot
Attachée de presse
Cabinet du ministre de
l'Environnement et de la Faune
Tél. : (418) 643-8259

Information :

Denise Malo
Directrice du Bureau d'enregistrement
des mesures volontaires
Tél. : (418) 644-3350
Adresse électronique : ecogeste@riq.qc.ca

Caractéristiques du programme ÉcoGESte

Objectif

Sensibiliser la clientèle à la problématique du réchauffement climatique et responsabiliser la collectivité québécoise dans ses gestes quotidiens afin de stabiliser, d'ici l'an 2000, les émissions de gaz à effet de serre au niveau de 1990.

Mode de fonctionnement

Amener les participants éventuels à prendre volontairement des initiatives pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en choisissant les moyens les plus appropriés, compte tenu de leur capacité administrative, technique ou financière.

Les plans d'actions élaborés par chacun des participants seront enregistrés dans le Registre des mesures volontaires d'ÉcoGESte. Chaque année, les gestes de chacun et les résultats obtenus seront comptabilisés afin de suivre de façon continue le niveau d'atteinte de l'objectif du programme.

Clientèle visée

Tous les secteurs responsables de ces émissions : les industries, les entreprises, les municipalités, les organismes communautaires, les réseaux de l'éducation, de la santé et des services sociaux, les regroupements de citoyens, etc.

Partenaires ayant déposé un plan d'action ou une lettre d'intention lors du lancement du programme

Ville de Montréal
Institut canadien des produits pétroliers
Association canadienne des fabricants de produits chimiques
Association des industries forestières du Québec
Association de l'industrie de l'aluminium du Québec
Pétromont
Donohue inc.
Kruger inc.
Pétro-Canada
Shell
Ultramar
Gaz Métropolitain
Association québécoise de la maîtrise de l'énergie
Commission scolaire de Sherbrooke

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017