Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

RENCONTRE DU COMITÉ ENVIRONNEMENT DE LA CONFÉRENCE DES GOUVERNEURS DE LA NOUVELLE-ANGLETERRE ET DES PREMIERS MINISTRES DE L'EST DU CANADA

Un bilan fructueux : des actions conjointes, concrètes et réalistes

Québec, le 26 septembre 1996 - Une rencontre des Commissaires à l'environnement des États américains ainsi que des ministres de l'Environnement et des hauts fonctionnaires des provinces de l'est du Canada s'est tenue à Québec, les 25 et 26 septembre 1996. Cette réunion, de niveau ministériel du Comité Environnement coprésidée par le ministre de l'Environnement et de la Faune du Québec, M. David Cliche, et par le commissaire du département de la protection environnementale du Connecticut, s'est tenue sous l'égide de la Conférence des Gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada.

L'objectif recherché visait à établir un partenariat entre les états de la Nouvelle-Angleterre et les provinces de l'est du Canada afin d'améliorer l'état des connaissances et d'influencer l'orientation des stratégies nationales américaines et canadiennes pour une plus grande protection des écosystèmes et de la santé humaine.

À l'issue de la réunion, les participants se sont déclarés forts satisfaits de la qualité des discussions, des échanges et des consensus dégagés tout au long de leurs travaux qui ont facilité l'atteinte de leurs objectifs. « C'est un bilan fructueux, a déclaré l'hôte de cette rencontre, le ministre québécois David Cliche, puisque les consensus établis nous permettront de poser des actions conjointes, concrètes et réalistes. »

Un bilan consolidé de la situation et un échange de connaissances
C'est sous le signe de la coopération que les participants ont décidé d'accroître les échanges de données sur les problèmes identifiés comme prioritaires, tels les précipitations acides, l'ozone troposphérique et la contamination par les substances toxiques comme le mercure, le cadmium et les particules fines. Les contaminants qui ont fait l'objet d'une préoccupation spéciale dans les débats sont ceux qui sont susceptibles d'être transportés entre les frontières des juridictions respectives.

Une volonté commune d'agir
Conscients des impacts environnementaux négatifs résultants de la déréglementation dans le secteur de l'énergie électrique, les délégués ont traité des actions en cours ainsi que des actions possibles à venir.

Ils ont préconisé l'adoption de mesures pour réduire l'impact des précipitations acides ainsi que de l'ozone troposphérique (le smog). Bien que les précipitations acides aient été un sujet de préoccupation constant depuis la fin des années 1970 et que des programmes de réductions des émissions de SO2 aient été mis sur pied, force est de constater que sans intervention additionnelle, les dépôts acides sur les forêts et les lacs continueront de se produire. Quant à l'ozone, ce contaminant indicateur du smog, il a un effet direct sur la santé, sur les récoltes ainsi que sur la végétation et les forêts.

Dans le cadre des discussions, les membres du Comité ont été sensibilisés à la problématique de la baleine noire, le mammifère marin considéré comme le plus menacé mondialement. En effet, il ne reste plus que 300 baleines de cette espèce évoluant dans les eaux du nord-ouest de l'Atlantique, de la Floride à l'Islande. Les délégués se sont donc engagés, dans une résolution conjointe, à réclamer de leurs gouvernements respectifs des mesures visant à protéger et à réhabiliter la baleine noire et son habitat.

Conclusions de la rencontre
Les membres du Comité ont convenu d'entreprendre des mesures conjointes dans les domaines suivants :

  • échanger de l'information concernant les impacts des pluies acides sur la santé et la productivité des forêts;
  • surveiller les effets écologiques que la déréglementation américaine de l'énergie électrique exerce sur la région du nord-ouest, et envisager les mesures à prendre par les États et les provinces;
  • partager des données, des travaux de recherche et des stratégies portant sur les effets de polluants comme le mercure, les pluies acides et l'ozone au niveau du sol;
  • harmoniser, dans l'ensemble de la région, les systèmes de surveillance et la collecte de données sur la pollution transfrontalière.

Les membres ont convenu de se réunir à nouveau au début de 1997, avant la prochaine rencontre des Gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des Premiers ministres de l'Est du Canada. « Comme tous et chacun de nous a pu le constater, il reste beaucoup à faire », concluait le ministre David Cliche à la fin de la rencontre. Sydney Holbrook terminait en déclarant, « cette rencontre nous aura permis, entre autres, de dresser des bilans, et d'élaborer les stratégies communes qui guideront notre action au cours de la prochaine année. »

- 30 -

Source:
Renée Lebrun
Direction des communications et du marketing
Tél.: (418) 643-7495

Information:
France Amyot
Attachée de presse
Tél.: (418) 643-8259

Marie-José Desmarais
Direction des Affaires intergouvernementales
et des relations avec les autochtones
Tél.: (418) 521-3828 poste 4107

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017