Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

PREMIER CONGRÈS MONDIAL DE LA CONSERVATION

Le Québec y assure une présence active

Québec, le 14 octobre 1996 ­ Le gouvernement du Québec assure une présence active au Premier Congrès mondial de la conservation de l'Union mondiale pour la nature (UICN). C'est ce que le ministre de l'Environnement et de la Faune, M. David Cliche, a tenu à souligner, aujourd'hui, à l'occasion de l'ouverture officielle de cet événement d'envergure internationale qui se déroule présentement à Montréal, jusqu'au 23 octobre 1996.

« Le Québec veut d'abord féliciter l'UICN d'avoir choisi Montréal comme ville d'accueil de ce congrès qui, autour du thème « Un regard sur la Terre », rassemble des délégations venues du monde entier pour discuter des mesures à prendre pour sauvegarder l'avenir de la planète. Depuis quelques années, Montréal peut s'enorgueillir d'être l'hôte de nombreuses organisations internationales prestigieuses, dont cinq secrétariats concernant l'environnement », a tenu à préciser le ministre Cliche.

Le ministre Cliche a aussi voulu rappeler deux grandes réalités qui caractérisent les interventions du Québec concernant la protection de l'environnement, la conservation de la biodiversité et l'utilisation durable des ressources. D'abord, le désir profond du Québec d'être au diapason des préoccupations et des mesures internationales autour de ces questions. C'est ainsi que le Québec a rapidement adhéré, dès 1992, aux Conventions internationales sur les changements climatiques et sur la diversité biologique.

Plus particulièrement, il est l'un des premiers gouvernements au monde à s'être doté d'une stratégie et d'un plan d'action bien concret qui l'engage publiquement à réaliser au cours des quatre prochaines années plus de 400 interventions dans les secteurs prioritaires de sa diversité biologique : aires protégées, faune et forêts, milieux agricole et urbain, biotechnologies, énergie, mines, milieu nordique, urgences environnementales et éducation.

Par ailleurs, ses législations en matière de protection de la qualité de l'environnement, d'évaluation environnementale, de conservation et de mise en valeur de la faune, de sauvegarde des espèces menacées ou vulnérables et de conservation d'aires protégées placent le Québec parmi les États très respectueux d'un développement durable et soucieux de la conservation de ses ressources et de son environnement.

À titre de membre votant de l'Union mondiale pour la nature (UICN), le ministère de l'Environnement et de la Faune constitue la délégation officielle du gouvernement québécois et participe aux sessions régulières et spéciales de la XXe Assemblée générale de cet organisme fondé en 1948 et qui joue, depuis, un rôle prédominant sur la scène internationale en matière d'environnement et de conservation des ressources.

Conjointement avec quatre autres ministères principalement concernés les questions qui seront débattues lors du Congrès, soit le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, le ministère de l'Industrie, du Commerce, de la Science et de la Technologie, le ministère des Relations internationales et le ministère des Ressources naturelles, le ministère de l'Environnement et de la Faune participera à l'exposition qui accueillera, autant les congressistes que le public du 17 au 23 octobre 1996.

- 30 -

Source :
Louise Barrette
Direction des affaires institutionnelles
Tél. : 418-643-8773
Courrier électronique : dcm@mef.gouv.qc.ca

Information :
France Amyot
Attachée de presse
du ministre de l'Environnement et de la Faune
du Québec
Tél. : 418-643-8259

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017