Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

Gestion des surplus de fumiers dans le bassin de L'Assomption :

DAVID CLICHE SIGNE UNE ENTENTE AVEC COGENOR

Joliette, le 29 octobre 1996 - Le ministre de l'Environnement et de la Faune, M. David Cliche, et le président de la Coopérative de gestion des engrais organiques de Lanaudière (Cogenor), M. Jean-Paul Laliberté, ont signé, aujourd'hui, une entente par laquelle cet organisme est agréé pour assurer la gestion territoriale des fumiers en surplus dans le bassin de L'Assomption.

« Cette entente, une première au Québec, est l'aboutissement d'un processus où l'entrepreneurship régional accepte de collaborer étroitement aux destinées environnementales de la production agricole d'une région, celle de Lanaudière. Elle est aussi le résultat d'une démarche de concertation et de partenariat entre les milieux agricole environnementaux, municipaux et gouvernementaux. À cet égard, je voudrais tout particulièrement souligner le rôle qu'a joué le groupe À court d'eau dans cette alliance des intérêts entre les préoccupations agricoles et environnementales de la région ainsi que le dynamisme des producteurs agricoles » a déclaré le ministre Cliche.

Cogenor aura pour responsabilité ou pour mission de gérer la disposition et l'utilisation des fumiers en surplus de ses clients producteurs agricoles de la région de Lanaudière tout en respectant les règles agronomiques et les considérations environnementales requises.

Ce contrat d'agrément se situe dans le cadre du Règlement sur la prévention de la pollution des eaux par les établissements de production animale et de la levée sécuritaire pour l'environnement du moratoire qui s'appliquait au développement porcin dans le bassin de L'Assomption. Ce règlement, qui définit deux nouvelles conditions environnementales s'appliquant à la gestion du fumier liquide dans l'ensemble du Québec, prévoit l'intervention d'organismes agréés de gestion des surplus de fumiers.

Parmi les conditions qu'aura à remplir Cogenor on note la fourniture d'un plan d'épandage et la tenue d'un registre d'épandage pour chaque client receveur, registre qui pourra être fourni sur demande. Cogenor s'engage également à produire un rapport annuel d'épandage.

Par ailleurs, il faut signaler qu'un comité de suivi, où seront représentés le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation, celui de la Santé et des Services sociaux et celui de l'Environnement et de la Faune, veillera à l'application de l'entente et traitera les situations qui seront portées à son attention au regard des travaux de Cogenor.

Pour le ministre de l'Environnement et de la Faune, la représentation des citoyens et du monde municipal apparaît comme un élément clef du succès que connaîtra Cogenor. Aussi a-t-il voulu souligner leur présence au sein du conseil d'administration de Cogenor dont les statuts prévoient que sept sièges sur quinze doivent être comblés par des organismes régionaux autres que des producteurs agricoles.

« Je suis convaincu et je m'assurerai que les épandages effectués sous la responsabilité de Cogenor le seront à la satisfaction de tous les intervenants pleinement engagés dans ce processus de gestion environnementale, agronomique et économique des surplus de fumiers dans les municipalités drainées par le bassin de la rivière L'Assomption. Je suis également convaincu que les producteurs adhéreront en grand nombre à ce projet qui intègre économie et environnement »a conclu le ministre.

- 30 -

Source :
Louise Barrette
Direction des affaires institutionnelles
Tél. : (418) 643-8773

Courrier électronique : dcm@mef.gouv.qc.ca

Information :
France Amyot
Attachée de presse du ministre de l'Environnement et
de la Faune
Tél. : (418) 643-8259

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017