Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

INAUGURATION DU PARC DES MONTS-VALIN :
UN 18e PARC QUÉBÉCOIS

Saint-Fulgence, le 22 novembre 1996 - Le ministre de l'Environnement et de la Faune, M. David Cliche, accompagné de son collègue ministre des Transports et ministre responsable de la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean, M. Jacques Brassard, est venu aujourd'hui à Saint-Fulgence inaugurer le parc de conservation des Monts-Valin, qui a officiellement vu le jour le 19 septembre 1996.

« La création de ce 18e parc du réseau des parcs québécois permet de mettre à l'abri de toute exploitation commerciale des ressources 153,6 km² de territoire, » a indiqué le ministre Cliche, qui a aussi rappelé que ce nouveau parc de conservation répond à une volonté de la population. En effet, rappelons que lors de la consultation publique qui s'est tenue à Jonquière au mois de mars 1995, plus de 50 mémoires avaient été soumis au ministre de l'Environnement et de la Faune et que la très grande majorité des intervenants appuyaient la proposition ministérielle.

Le territoire du parc est zoné en trois catégories, soit deux zones de préservation de 34,2 km², une zone de services de 2 km² et une zone d'ambiance de 117,4 km². C'est dans cette dernière partie que la majorité des infrastructures seront aménagées afin de donner aux futurs usagers de multiples occasions de découvrir les beautés naturelles des Monts-Valin.

D'ailleurs, dès cet hiver, les adeptes du ski de fond, de la randonnée à ski hors piste et de l'escalade de glace pourront s'adonner à leur activité dans le parc. La gestion de ces activités sera assumée par des entreprises du milieu régional qui deviennent ainsi des partenaires pour la mise en valeur de ce parc. « Cette association avec le milieu permet au Ministère de concentrer ses efforts sur la conservation des ressources, l'éducation au milieu naturel et l'accessibilité au territoire », a précisé le ministre Cliche.

« La création d'un parc est un investissement à l'intention des générations futures et requiert certains sacrifices des utilisateurs actuels, » a reconnu Monsieur Cliche en faisant allusion aux villégiateurs et aux adeptes de la motoneige. Ainsi, en ce qui a trait aux villégiateurs, le Ministère a réduit au minimum, soit 29, le nombre de propriétés à acquérir. Le Ministère maintient son objectif de négocier l'achat de ces équipements dans un horizon de 10 ans. D'ailleurs, au cours des derniers mois, huit propriétés ont été achetées et il a été convenu que les autres propriétés à acquérir sur ce territoire seraient enclavées temporairement dans le parc.

Pour ce qui est de la pratique de la motoneige, le ministre Cliche a rappelé que cette activité récréative n'est pas autorisée dans un parc québécois. Cependant, comme cette activité existait avant la création du parc, pour le moment, le Ministère permettra donc la circulation sur la route nord-sud longeant le Bras-des-Canots. Quant à l'accès aux sommets, seul le Pic de la Hutte serait accessible avec un encadrement approprié, dont les modalités restent à définir entre la Direction régionale du ministère de l'Environnement et de la Faune, ses partenaires et le Club de motoneige concerné.

De plus, afin de favoriser la concertation avec le milieu régional, le Ministère mettra en place une table d'harmonisation du parc des Monts-Valin qui sera composée de représentants municipaux, environnementaux et scientifiques. Cette structure facilitera l'atteinte des objectifs de protection du milieu naturel et du développement socio-économique.

- 30 -

Source :
Guy Langevin, conseiller en communication
Service des communications
(418) 695-7883

Pour renseignements supplémentaires :

France Amyot, Cabinet du ministre Cliche
(418) 643-8259

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017