Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

PUBLICATION DU RAPPORT ANNUEL 1995-1996 DU PLAN NORD-AMÉRICAIN DE GESTION DE LA SAUVAGINE

Au Québec, le travail se poursuit pour la sauvagine et la biodiversité

Québec, le 22 novembre 1996 - Le rapport annuel 1995-1996 du plan nord-américain de gestion de la sauvagine est disponible dès maintenant, pour toutes les personnes qui sont préoccupées par la protection des habitats et de la sauvagine. « Au Québec, notre action se poursuit pour la sauvagine et la biodiversité », tel est le thème du rapport annuel 1995-1996.

Rappelons que le « Plan » est né en 1986 dans le but de protéger et d'accroître les populations de sauvagine, en conservant et en augmentant la superficie et la qualité des terres humides. Le « Plan » est le fruit d'une entente signée entre les États-Unis et le Canada à laquelle s'est joint le Mexique en 1988. La nouvelle appellation « The/Le/El Plan » désignant le Plan nord-américain de gestion de la sauvagine, traduit fidèlement l'engagement des trois pays membres, soit les États-Unis, le Canada et le Mexique.

La réalisation du « Plan » au Québec est assurée par un comité directeur formé de représentants du ministère de l'Environnement et de la Faune du Québec, de la Fondation de la faune du Québec, du Service canadien de la faune, de Canards Illimités et d'Habitat faunique Canada. Se joignent à eux, selon la nature des projets et leurs intérêts propres, différents organismes, associations et entreprises qui apportent leur contribution, financière ou autre.

C'est sous le signe de la continuité que les partenaires du « Plan » ont ciblé leur intervention fondée sur quatre axes majeurs soit:

La protection du territoire par l'acquisition de terrains et de servitudes et la signature d'ententes de protection (intendance privée) avec les propriétaires;
La réalisation de travaux d'aménagement sur des sites protégés;
L'évaluation des sites à aménager ainsi que le suivi des travaux d'aménagement déjà réalisés;
La mise en valeur récréative et éducative des territoires protégés.

La protection des terres humides
Le bilan 1995-1996 révèle que plus de 1 200 000 $ ont été consacrés à la protection des terres humides et la Fondation de la faune, agissant au nom des partenaires du « Plan », a conclu des ententes touchant douze sites sur une superficie de 473 hectares. Citons à titre d'exemple, le projet de l'île de Grâce, une des nombreuses îles de l'archipel de Berthier-Sorel situées à l'embouchure du lac Saint-Pierre où l'on trouve des marais, des prairies humides, des boisés inondés et des secteurs agricoles. Une partie de l'île, d'une superficie de 170 hectares, est désormais protégée.

L'aménagement des terres humides
Plus de 900 000 $ ont été consacrés à des travaux d'aménagement tels que, la création de marais, la remise en état de rives et de terres hautes, l'installation de structures de contrôle des niveaux d'eau. Canards Illimités, partenaire du « Plan », a poursuivi ses travaux en 1995-1996 sur une superficie de 403 hectares.

Citons le projet de l'île des Barques, située tout près de Sainte-Anne-de-Sorel. Lors des nettoyages d'entretien de la voie maritime, le centre de l'île avait servi de dépôt pour les sédiments du lit du fleuve Saint-Laurent et le marais avait été asséché par l'excavation d'un fossé de drainage. Plus de 100 000 $ ont été investis, en 1995-1996, afin de restaurer le milieu perturbé au cours des années.

L'évaluation et le suivi environnemental des projets
Le ministère de l'Environnement et de la Faune et le Service canadien de la faune, également partenaires du « Plan », ont réalisé des inventaires, procédé à la saisie et à l'analyse de données recueillies lors de ces inventaires, dressé des bilans, rédigé des rapports scientifiques et effectué la mise au point de certaines techniques. Les travaux d'évaluation des sites à aménager ainsi que le programme de suivi environnemental des projets ont pu être réalisés au cours de 1995-1996, grâce à un investissement de plus de 300 000 $.

La mise en valeur et l'éducation
Des efforts importants ont été déployés au cours de 1995-1996 afin de poursuivre et de compléter l'élaboration de plusieurs plans de mise en valeur récréo-éducatifs. Le site protégé de Saint-Barthélemy/Saint-Joseph-de-Maskinongé, sur la rive nord du lac Saint-Pierre, mérite une attention particulière. La gestion de ce site de plus de 400 hectares a été déléguée, pour une période de dix ans, à la Société de conservation Saint-Barthélemy/Saint-Joseph-de-Maskinongé, qui assurera la mise en valeur de la faune et des habitats. Ce plan de mise en valeur récréo-éducative permettra d'offrir un potentiel accru d'utilisation pour le public. Parmi les aménagements prévus, notons la mise en place d'installations, telles qu'un abri d'accueil, une plate-forme permettant l'observation et l'interprétation en période estivale et automnale.

Comme le révèle le rapport annuel 1995-1996, les actions menées dans le cadre du « Plan nord-américain de gestion de la sauvagine » ont porté fruit. En ce sens, les membres du comité directeur du « Plan » au Québec tiennent à souligner que ces résultats n'auraient jamais été atteints sans la participation active de collaborateurs du milieu, tels le comité de citoyens de Pointe-Fortune, La Fondation Héritage Faune, la Société Provancher d'histoire naturelle du Canada, la Société Canadienne pour la Conservation de la Nature et plusieurs autres. Le partenariat demeure, selon eux, la condition essentielle et l'outil privilégié dans l'atteinte des objectifs de protection.

Pour recevoir une copie du rapport annuel 1995-1996 du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine, vous pouvez en faire la demande par téléphone (418) 643-7495 ou par télécopieur (418) 643-3358 auprès de Mme Renée Lebrun au ministère de l'Environnement et de la Faune.

- 30 -

SOURCE :
Renée Lebrun
Conseillère en communication
pour « Le Plan » - Québec
Tél. : (418) 643-7495

POUR INFORMATION :
Richard Chatelain
Président du comité
directeur
« Le Plan » - Québec
Tél. : (418) 644-2823

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017