Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

PROJET D'ÉLIMINATION DES BPC À MANIC DEUX

Un bilan de fin d'année positif

Baie-Comeau, le 12 décembre 1996 - Après un peu plus de 11 mois d'activités, l'entrepreneur Cintec Environnement inc. et son sous-traitant Sanexen Services Environnementaux, ont maintenant réalisé environ 90 % des travaux de traitement et d'élimination prévus au contrat octroyé par le ministère de l'Environnement et de la Faune (MEF), incluant les quantités appartenant à Hydro-Québec. Ceci tout en amorçant parallèlement l'élimination des matériaux contaminés par des BPC qui appartiennent aux entreprises privées de la Côte-Nord. De plus, ce projet a permis d'injecter près de 7 millions de dollars dans l'économie locale et de créer plus de 40 emplois directs.

Les intervenants du projet d'élimination des BPC à Manic Deux ont tracé aujourd'hui un bilan provisoire des travaux qui sont en cours actuellement à Manic Deux.

Rappelons qu'avant le début des travaux, les procédés technologiques utilisés ont dû faire l'objet d'essais de démonstration. Les essais auxquels étaient soumis l'incinérateur LFC de Cintec et les procédés DÉCONTAKSOLV et ULTRASORPTION de Sanexen, avaient pour but de démontrer que toutes les exigences sont respectées et que les travaux peuvent être réalisés  efficacement et de façon sécuritaire.

LES ESSAIS DE DÉMONSTRATION

Les essais de démonstration ont établi que le procédé DÉCONTAKSOLV répondait à toutes les exigences pour décontaminer les équipements électriques. Le MEF a donc délivré en juin et en août 1996 les certificats d'autorisation requis pour que Sanexen commence à traiter respectivement les transformateurs et les condensateurs.

Un certificat d'autorisation a aussi été délivré en septembre pour le procédé ULTRASORPTION, à la suite d'essais de démonstration réussis. Ce procédé sera utilisé pour extraire les contaminants, s'il y a lieu, des eaux de ruissellement, des eaux usées et des eaux de lavage récupérées sur le site.

Dans le cas de l'incinérateur LFC, les essais de démonstration ont eu lieu à la fin août. Ils ont démontré que toutes les exigences sont respectées, notamment que les BPC sont détruits dans une proportion supérieure à 99,9999 %. Un certificat d'autorisation a donc été délivré à la fin septembre à Cintec qui a pu alors procéder à l'élimination des BPC dont le MEF a la garde.

QUALITÉ DES TRAVAUX

Cintec a débuté ses opérations d'élimination le 22 septembre 1996. Les conditions et paramètres d'opération sont les mêmes que ceux des essais de démonstration. Un suivi quotidien est réalisé pour les émissions atmosphériques, les sols et solides traités et les résidus de chaux du traitement des gaz afin de s'assurer que
l'incinérateur LFC respecte les exigences du certificat d'autorisation.

SUIVI ENVIRONNEMENTAL

Le programme de suivi environnemental mis en place pour la période d'opération comprend des mesures du niveau sonore, l'échantillonnage des sols sur le site et aux alentours ainsi que l'échantillonnage des eaux souterraines, de surface et de l'air ambiant. Ce programme permet de s'assurer de la conformité des opérations. Depuis le début des opérations, des mesures de bruit ont été effectuées de jour et de nuit, un échantillonnage de l'air ambiant est réalisé à toutes les semaines, les eaux souterraines sont échantillonnées dans les piézomètres (sondes) installés en périphérie du site, et les eaux de surface sont récupérées dans les bassins en vue de leur traitement par le procédé ULTRASORPTION. De plus, un suivi environnemental d'une durée de 12 mois, sera réalisé après le démantèlement des installations afin de s'assurer que toutes les normes auxquelles est assujettie la restauration du site sont respectées. Ce suivi environnemental s'effectuera sous la supervision du MEF en collaboration avec le Comité de vigilance Manicouagan (CVM).

MODES D'OPÉRATION ET PERFORMANCES

Depuis le début des travaux d'élimination des BPC à Manic Deux, soit entre le 22 septembre et le 30 novembre, l'incinérateur a lit fluidisé circulant de Cintec est en marche 24 heures par jour, 7 jours par semaine. Quelques arrêts sont survenus afin de procéder à des travaux d'entretien et des opérations d'ajustement visant l'optimisation du procédé.

QUANTITÉS TRAITÉES

Le 30 novembre, plus de 1200 tonnes de matériaux contaminés avaient été traitées aux installations de Manic Deux. Avec l'avènement des propriétaires privés il faut prévoir qu'au terme du projet, environ 2000 tonnes de matériaux contaminés auront été traités.

PROPRIÉTAIRES PRIVÉS DE LA CÔTE-NORD

Le projet d'élimination des BPC à Manic Deux vise à apporter une solution complète et définitive au problème des BPC dans la région de la Côte-Nord. Les intervenants se sont donc conjointement engagés à appuyer toute démarche favorisant l'élimination des BPC sur tout le territoire de la Côte-Nord. Cette implication vise ainsi à inciter les entreprises privées qui possèdent des BPC à les éliminer pendant que les technologies sont disponibles dans la région. À ce jour, plusieurs contrats ont été conclus. Le bilan des ententes avec les propriétaires privés de BPC est tel que les objectifs sur ce volet du Projet seront bientôt atteints. Rappelons que seuls les BPC de la région sont visés par cette opération et qu'après ces travaux, tous ces équipements seront démantelés et le site restauré.

BILAN DES ENTENTES CONCLUES
COMPAGNIES
QCM Port-Cartier Donohue Baie-Comeau
IOC Sept-Îles Cargill Baie-Comeau ( en négociation)
Uniforêt Port-Cartier Ville de Baie-Comeau
Reynolds Baie-Comeau Québec-Téléphone Sept-Îles
TOTAL DES BPC À ÉLIMINER 1021,74 T.M.

EN LIEN CONSTANT AVEC LA COMMUNAUTÉ

Depuis le début du projet, la population régionale et les citoyens avoisinant le site de Manic Deux ont régulièrement été informés et consultés. Plusieurs activités de communication ont été réalisées (bulletin d'information, kiosque, visites guidées, conférences de presse) et ont contribué à permettre une information transparente et soutenue du déroulement du projet. Les intervenants du projet d'élimination des BPC entendent conserver le lien établi avec la communauté et continueront de l'informer de l'avancement des travaux.

- 30 -

Sources :
Claire Pelletier
Conseillère en communication
Ministère de l'Environnement
et de la Faune
Tél.: (418) 643-2552
Adresse électronique : claire.pelletier@mef.gouv.qc.ca

Richard Perron
Conseiller en communication
Comité de vigilance
Manicouagan
Tél. : (418) 295-3169

Liette Roy
Conseillère en communication
Tecsult Environnement
Tél.: (514) 287-8584 Roger Leduc
Conseiller en communication
Cintec Environnement
Tél.: (514) 364-6860

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017