Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LE QUÉBEC RENFORCE SON PARTENARIAT EN ENVIRONNEMENT

Québec, le 16 décembre 1996 - Le ministre de l'Environnement et de la Faune du Québec, David Cliche, a signé aujourd'hui l'accord permettant au Québec de devenir membre à part entière de l'Accord nord-américain de coopération dans le domaine de l'environnement (ANACE). En effet, en signant l'Accord intergouvernemental canadien (AIC), le Québec pourra participer activement à l'ANACE, le volet environnemental de l'Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA). Par la signature de cet accord, le Québec renforce sa position comme joueur important dans la protection de l'environnement en Amérique du Nord.

« Cette signature témoigne de notre volonté d'intensifier des partenariats avec nos voisins dans le domaine de l'environnement et nous permettra d'avoir une participation déterminante sur les positions canadiennes au sein de l'Accord nord-américain de coopération en environnement », a déclaré M. Cliche. « Le Québec compte ainsi participer pleinement aux activités de coopération et d'échanges de la Commission de coopération environnementale issue de cet accord et qui a établi son siège social à Montréal », a ajouté M. Cliche.

Un partenariat élargi

Par ailleurs, le gouvernement du Québec a participé au cours des derniers mois à plusieurs rencontres en vue d'élargir et de consolider son partenariat dans le domaine environnemental.

Ainsi, le 4 décembre dernier, le ministre Cliche était invité comme conférencier d'honneur à participer, à Austin, Texas, à une Table ronde sur les nouvelles orientations en matière de droit environnemental en Amérique du Nord, organisée par la Commission de coopération environnementale. Le ministre Cliche a eu l'occasion de débattre des enjeux majeurs des nouvelles orientations environnementales en Amérique du Nord avec des intervenants du milieu des affaires, d'organisations non gouvernementales, du monde universitaire et d'organismes gouvernementaux en provenance du Mexique, des États-Unis et du Canada.

Toujours dans le but d'élargir et de renforcer son partenariat en environnement, le ministre Cliche approuvait le 20 novembre dernier, lors de la réunion du Conseil canadien des ministres de l'environnement, le principe d'un accord pancanadien visant à rendre plus efficaces et cohérentes les mesures de protection de l'environnement. Cet accord prévoit notamment une plus grande collaboration entre les divers gouvernements afin de garantir la meilleure qualité environnementale à l'ensemble de la population et d'accroître l'efficacité et la responsabilité des gouvernements en matière de gestion environnementale.

Enfin, en septembre dernier, le ministre David Cliche était l'hôte de la rencontre du Comité environnement de la Conférence des gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada. L'objectif de la rencontre visait à établir un partenariat entre les états de la Nouvelle-Angleterre et les provinces de l'Est du Canada afin d'améliorer l'état des connaissances et d'influencer l'orientation des stratégies nationales américaines et canadiennes pour une plus grande protection des écosystèmes et de la santé humaine.

Au cours de cette rencontre, les participants ont entre autres choses décidé d'entreprendre des mesures conjointes afin :

    d'échanger de l'information concernant les impacts des pluies acides sur la santé et la productivité des forêts;

    de surveiller les effets écologiques que la déréglementation américaine de l'énergie électrique exerce sur la région du nord-est, et envisager les mesures à prendre par les États et les provinces;

    de partager des données, des travaux de recherche et des stratégies portant sur les effets des polluants comme le mercure, les pluies acides et l'ozone au niveau du sol;

    d'harmoniser, dans l'ensemble de la région, les systèmes de surveillance et la collecte de données sur la pollution transfrontalière.

Les membres ont convenu de se réunir à nouveau au début de 1997, avant la prochaine rencontre des Gouverneurs de la Nouvelle-Angleterre et des premiers ministres de l'Est du Canada.

« Notre participation au Conseil canadien des ministres de l'environnement, la signature de l'Accord intergouvernemental canadien, les engagements que nous avons pris dans le cadre de la rencontre des Commissaires à l'environnement des États américains et des ministres de l'environnement des provinces de l'Est du Canada démontrent que le Québec est bien engagé dans un processus de partenariat dynamique en environnement avec ses voisins. Ce partenariat est des plus bénéfiques pour l'environnement au Québec et en Amérique du Nord », a déclaré monsieur Cliche.

- 30 -

Source et renseignements :
France Amyot
Attachée de presse du ministre David Cliche
Tél. : (418) 643-8259

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017