Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

CAMPAGNE INFO-SMOG : ÉDITION 1997

Le 20 mai 1997 - Afin de sensibiliser la population du grand Montréal à la qualité de l'air durant la saison estivale, la Communauté urbaine de Montréal (CUM), la Direction de santé publique de Montréal-Centre, le ministère de l'Environnement et de la Faune du Québec et Environnement Canada ont décidé de renouveler la campagne INFO-SMOG pour 1997, qui s'étendra du 20 mai au 30 septembre prochain.

INFO-SMOG est un programme de prévision et d'information sur le smog ; il vise en premier lieu, à informer et à conseiller la population lorsque des concentrations de smog peuvent atteindre des niveaux dommageables pour la santé et pour l'environnement . En deuxième lieu, le programme cherche à informer la population des gestes concrets qu'elle peut poser pour contribuer à améliorer davantage la qualité de l'air.

Pour faciliter l'accès de tous à l'information, les quatre partenaires ont choisi de rendre disponibles sur le site Internet de la CUM, le communiqué et les fiches techniques du programme INFO-SMOG 1997. L'adresse Internet est la suivante : http://www.rsqa.qc.ca/ps03rsqf.htm

L'été dernier, 2 périodes de smog ont dépassé la norme environnementale fixée à 82 parties par milliard, l'une en juin et l'autre en août. Aucune, heureusement, n'a atteint la limite de 120pbb (parties par milliard), à partir de laquelle certains symptômes d'irritation pulmonaire peuvent apparaître chez les personnes les plus vulnérables.

Le premier épisode a duré 9 heures et un bulletin d'avertissement a été diffusé, comme le prévoit le programme, pour inviter la population à restreindre l'utilisation d'essence, de solvants et de produits chimiques volatils et pour suggérer aux automobilistes une conduite plus écologique ou l'utilisation du transport en commun. L'autre épisode, qui a été marginal, n'a duré que de 2 à 4 heures. Il n'avait pas été prévu et n'a donc pas fait l'objet de l'émission d'un bulletin d'avertissement.

Les conditions météorologiques sur l'ouest du Québec n'ont pas favorisé de fortes concentrations d'ozone pendant l'été 1996. Habituellement, les plus fortes concentrations de polluants ont lieu en juin, juillet et août lors d'après-midi très chaudes et peu venteuses. Rappelons que la chaleur n'est pas toujours synonyme de smog. Celle-ci doit être associée à une concentration suffisante de polluants précurseurs, comme les composés organiques volatils (COV) et les oxydes d'azote (NOx) et combinée à la lumière du soleil.

Une quinzaine de stations d'échantillonnage de la qualité de l'air forme le réseau du programme INFO-SMOG. Ces stations sont principalement réparties sur l'île de Montréal, mais on en compte aussi à Laval, en Montérégie et dans les Basses-Laurentides.

Ce programme résulte de la collaboration de quatre organismes : la Communauté urbaine de Montréal, la Direction de la santé publique de Montréal-Centre, le ministère de l'Environnement et de la Faune du Québec et Environnement Canada.

- 30 -

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017