Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

PLAN D’ÉLIMINATION DES BPC DONT LE MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE LA FAUNE A LA GARDE

LES BPC ENTREPOSÉS A MANIC DEUX ONT ÉTÉ ÉLIMINÉS

Manic Deux, le 14 février 1997 - « Je suis très heureux d’annoncer aujourd’hui que les travaux de traitement et d’élimination des BPC entreposés à Manic Deux sont maintenant terminés », a déclaré le ministre de l’Environnement et de la Faune lors d’une conférence de presse tenue à Manic Deux, sur le chantier d’élimination des BPC. « Tout au long des travaux, les équipements ont respecté les normes sévères qui étaient imposées, garantissant ainsi tant la protection de l’environnement que la santé de la population de la Côte-Nord, et notamment les personnes qui vivent à proximité du site » a ajouté monsieur Cliche.

Rappelons que les technologies retenues pour effectuer ces travaux étaient l’incinérateur à lit fluidisé (LFC) de Cintec Environnement inc. pour l’élimination des BPC et le procédé DÉCONTAKSOLV de Sanexen Services environnementaux inc. pour le traitement des matières contaminées.

De août 1996 à février 1997, plus de 2000 tonnes de matières contaminées par des BPC ont été éliminées à Manic Deux : plus de 1000 tonnes étaient sous la garde du MEF ou appartenaient à Hydro-Québec; 1000 tonnes supplémentaires appartenaient à des entreprises privées et des organismes publics de la région, soit la quasi-totalité des BPC qui se trouvaient dans la région de la Côte-Nord.

Bien que les travaux de traitement et d’élimination soient maintenant terminés, il reste encore plusieurs étapes à réaliser avant de quitter définitivement la Côte-Nord à l’été 1997. L’entrepreneur, Cintec Environnement inc., et son sous-traitant, Sanexen Services environnementaux inc., procéderont tout d’abord au nettoyage des bâtiments et des équipements ainsi qu’au démantèlement de leurs équipements. Il effectuera aussi au printemps le traitement des eaux et restaurera le site afin de le laisser dans son état original. Tous ces travaux seront effectués sous la supervision de Tecsult Environnement inc., la firme d’experts-conseil engagée par le MEF, et du Comité de vigilance Manicouagan. De plus, un programme de suivi environnemental d’une durée de un an sera mené par Tecsult.

Rappelons que les travaux réalisés à Manic Deux constituent la première phase du Plan d’élimination des BPC dont le MEF a la garde. Les deux autres phases seront réalisées à Saint-Basile-le-Grand et à Shawinigan-Sud.

« Je suis tout particulièrement heureux qu’en plus d’Hydro-Québec, qui s’est engagé dès le début du projet à éliminer ses BPC de la région de la Côte-Nord, les organismes et les entreprises de la région aient répondu à l’appel solennel que je leur ai lancé le 11 mai dernier, lors de ma visite des installations, a précisé le ministre. Aujourd’hui, grâce à leur sens des responsabilités, la Côte-Nord peut s’enorgueillir d’être la première région du Québec à avoir éliminé ses BPC. Je tiens également à souligner l’excellent travail du Comité de vigilance Manicouagan qui a apporté une aide précieuse aux entreprises et organismes de la Côte-Nord qui détenaient des BPC. »

- 30 -

SOURCE :

Claire Pelletier
Direction des affaires institutionnelles et des communications
Tél.: (418) 643-2552
Courrier électronique

POUR INFORMATION :

Claude Beauchamp
Attaché de presse du ministre de l'Environnement
et de la Faune
Tél.: (418) 643-8259

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017