Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

QUÉBEC DONNE IMMÉDIATEMENT SUITE À CERTAINES RECOMMANDATIONS DE LA COMMISSION NICOLET PAR LA MISE EN PLACE DE COMITÉS PROVISOIRES DE RIVIÈRES

Jonquière, le 25 février 1997 - Pour faire suite rapidement à certaines recommandations de la Commission scientifique et technique sur la gestion des barrages, le ministre de l’Environnement et de la Faune, monsieur David Cliche, a annoncé aujourd’hui la mise en place immédiate de comités provisoires de rivières pour les rivières et réservoirs désignés par la Commission Nicolet, sans attendre les développements relatifs à l’approche québécoise de gestion de l’eau par bassin versant. Les bassins visés par cette décision sont ceux du réservoir Kénogami, des rivières à Mars, Ha! Ha!, Sault-aux-Cochons, Malbaie, des Escoumins et Saint-Maurice.

« La constitution de ces comités vise à apporter rapidement certains correctifs à des lacunes mises en évidence par la Commission Nicolet, notamment en ce qui concerne la sécurité des populations », a souligné le ministre David Cliche.

Le gouvernement entend s’appuyer sur les comités déjà en place et faire appel à des leaders locaux et régionaux pour en constituer de nouveaux là où il n’y en a pas. Chaque comité sera représentatif du milieu concerné et devra au moins comprendre des représentants des municipalités et des MRC du bassin versant visé ainsi que des représentants des propriétaires ou des exploitants des ouvrages de retenue des eaux. La composition des comités pourra être complétée par des représentants de comités de citoyens, d’associations de riverains ou de villégiateurs ainsi que des ministères concernés.

« Le gouvernement mettra 25 000 $ à la disposition de chacun des comités pour leur fonctionnement de la prochaine année. Leur premier mandat consistera à proposer au gouvernement un plan d’action qui permettra de donner suite aux recommandations de la Commission scientifique et technique sur la gestion des barrages les concernant. Ces comités contribueront également à la réalisation des travaux de stabilisation au printemps prochain. » a indiqué M. Cliche.

Les plans devront être accompagnés d’un calendrier de réalisation et d’une évaluation des moyens requis pour les mener à bien. De plus, le ministre Cliche a indiqué que le ministère de l’Environnement et de la Faune analysera les propositions d’études et de travaux découlant de ces plans d’action afin de déterminer le support financier et technique que le gouvernement pourrait apporter à leur réalisation.

La formation de ces comités provisoires s’inscrit dans les engagements gouvernementaux de tout mettre en oeuvre pour garantir la sécurité des populations. À cet égard, le ministre David Cliche a d’ailleurs tenu à souligner les travaux entrepris par les employés du ministère de l’Environnement et de la Faune pour notamment établir le plan de prévention et de surveillance de la crue printanière dans la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Plan de prévention et de surveillance de la crue printanière

Le plan ministériel de prévention et de surveillance a pour objectif d’assurer le suivi étroit des débits et des niveaux d’eau des rivières dans la région sinistrée. Il prévoit différents mécanismes qui faciliteront les actions préventives dans le but d’atténuer les problèmes d’inondation que risquent d’occasionner les crues printanières sur les rivières dont les caractéristiques géomorphologiques ont été modifiées.

Le ministère de l’Environnement et de la Faune est sur le point de conclure une entente avec Environnement Canada pour obtenir deux fois par jour des prévisions de températures et de précipitations pour la région. De plus, un service d’alerte sera fourni lorsque les prévisions de précipitations dépasseront un certain seuil pour chacun des bassins versants. Ces données météorologiques permettront également au Ministère de fournir des prévisions de débits et de niveaux d’eau sur une période de 72 heures pour les rivières modélisées.

De plus, le Ministère suit de près le couvert de neige au sol de la région; des relevés nivométriques seront faits aux deux semaines d’ici la mi-mai afin de suivre constamment l’évolution de la fonte et du ruissellement.

En outre, le Ministère a amorcé un suivi du couvert de glace. Ce suivi sera complété par des observateurs municipaux, coordonnés par le ministère de la Sécurité publique, qui feront des inspections et des relevés des sites à risque afin que le ministère de l’Environnement et de la Faune évalue les besoins d’intervention.

Enfin, M. Cliche a précisé que ce plan spécial, préparé en concertation avec le ministère de la Sécurité publique, possède un important volet communicationnel. En effet, la population sera informée par divers moyens de l’évolution de la situation lors des crues printanières.

« Pour le ministère de l’Environnement et de la Faune, la mise en oeuvre de ce plan spécial représente un important apport scientifique, technique et financier aux efforts consentis par tous les intervenants dans le but de contrôler les crues printanières et de bien informer les populations concernées », de conclure le ministre Cliche.

- 30 -

SOURCE :

Claude Beauchamp
Attaché de presse du ministre de l’Environnement et
de la Faune
Tél. : (418) 643-8259

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017