Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

NOUVEAU MANDAT CONFIÉ A LA SPSNQ :

L’AVENIR DU JARDIN ZOOLOGIQUE ET DE L’AQUARIUM DU QUÉBEC PASSE PAR UNE MOBILISATION DE L’ENSEMBLE DES INTERVENANTS DE LA RÉGION DE LA CAPITALE

Québec, 9 juillet 1997 - Le ministre de l’Environnement et de la Faune, M. David Cliche, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, ministre responsable de la région de Québec et député de Charlesbourg, M. Jean Rochon, annoncent qu’ils confient à la Société des Parcs de Sciences Naturelles du Québec (SPSNQ), le mandat de soumettre au gouvernement une proposition pour assurer la survie et le développement du Jardin zoologique du Québec et de l’Aquarium du Québec. « Déjà co-gestionnaire des deux établissements, la SPSNQ est l’organisme le plus apte à mobiliser l’ensemble des intervenants du milieu, compte tenu de l’importance du Jardin zoologique et de l’Aquarium du Québec pour le développement de l’activité récréotouristique de la grande région de la Capitale », indique le ministre Cliche.

Le ministre responsable de la région de Québec affirme sa confiance en la région pour assurer la relance des deux équipements. « Depuis qu’elle assure la co-gestion du Jardin zoologique et de l’Aquarium, la Société des Parcs de Sciences naturelles du Québec a démontré clairement sa capacité à relever de grands défis et les résultats enregistrés, notamment aux chapitres de l’achalandage et de la réduction du déficit d’exploitation, sont là pour en témoigner. Je suis convaincu qu’elle saura rallier l’ensemble de la région à sa démarche », indique monsieur Rochon. « Je lance donc un appel aux élus municipaux, aux institutions, aux organismes éducatifs et scientifiques de même qu’aux représentants de l’industrie récréotouristique et de l’ensemble des milieux économiques de la région de la Capitale pour qu’ils fassent front commun avec la SPSNQ. Il s’agit, pour le gouvernement, d’une ultime tentative pour assurer la survie du zoo et de l’aquarium », poursuit-il.

Le mandat de la SPSNQ consiste à :

- proposer au gouvernement une structure de propriété et de gestion des équipements;

- identifier les partenaires financiers et les gestionnaires;

- proposer au gouvernement un échéancier de réalisation permettant d’effectuer une transaction avant le 31 janvier 1998.

D’ici là, la SPSNQ devra déposer un rapport au ministre de l’Environnement et de la Faune dans lequel elle proposera un concept et une formule pour garantir l’avenir du zoo et de l’aquarium.

Pour l’assister dans l’exercice de son mandat, la Société pourra compter sur la disponibilité de certaines ressources professionnelles provenant du ministère de l’Environnement et de la Faune. Par ailleurs, le ministre responsable de la région de Québec, M. Jean Rochon, a demandé au Président directeur général de la Commission de la Capitale nationale du Québec, M. Pierre Boucher, de l’informer et de le conseiller sur l’ensemble de l’opération de régionalisation du Jardin zoologique et de l’Aquarium.

Le ministre de l’Environnement et de la Faune confirme par ailleurs que la démarche de privatisation entreprise l’automne dernier, n’a pas donné les résultats escomptés. « Comme gouvernement, notre intention est toujours d’assurer, non seulement la survie, mais surtout le développement du Jardin zoologique et de l’Aquarium. Aucune des propositions d’achat soumise à l’examen de la firme KPMG n’a réuni toutes les conditions permettant de céder ces équipements sans brader le patrimoine des Québécoises et des Québécois », précise monsieur Cliche.

En conséquence, le gouvernement renonce, pour l’instant, à privatiser le Jardin zoologique et l’Aquarium du Québec et met fin au processus d’appel d’offres lancé le 23 octobre 1996.

« Nous avons bon espoir que la région de Québec, sous l’égide de la SPSNQ, saura encore une fois innover, ce qui garantira le succès de la démarche que nous entreprenons aujourd’hui mais surtout assurera la relance du Jardin zoologique et de l’Aquarium du Québec », concluent les ministre Cliche et Rochon.

- 30 -

SOURCE :

Claude Beauchamp
Attaché de presse du ministre de
l’Environnement et de la Faune
(418) 521-3911
Martin Caillé
Adjoint au directeur de cabinet et attaché de presse
du ministre de la Santé et des Services sociaux et
ministre responsable de la région de Québec
(418) 643-3160

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017