Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LE LAC SAINT-PIERRE, CANDIDAT À UNE RECONNAISSANCE INTERNATIONALE COMME SITE RAMSAR

Québec, le 21 août 1997 - Le ministre de l’Environnement et de la Faune, M. David Cliche, est heureux d’annoncer le dépôt de la candidature du lac Saint-Pierre afin qu’il soit reconnu comme site Ramsar. Fort de l’appui de ses partenaires soit la Fondation de la faune du Québec (FFQ), la Société d’aménagement récréatif pour la conservation de l’Environnement du Lac Saint-Pierre (SARCEL) et la Société canadienne pour le conservation de la nature (SCCN), le ministre Cliche déposait aujourd’hui à son homologue du gouvernement fédéral, Mme Christine Stewart une recommandation à cet effet.

Rappelons qu’actuellement, 96 états et pays font partie de la convention RAMSAR et protègent 765 sites d’importance. RAMSAR vise principalement à enrayer la perte des terres humides et à assurer la conservation ainsi qu’une utilisation rationnelle et durable des milieux humides d’importance internationale pour les générations futures.

Le projet de reconnaissance de site Ramsar déposé par le ministre Cliche vise à protéger 122,04 km² d’habitats exceptionnels pour la faune du lac Saint-Pierre, notamment pour la sauvagine migratrice. À mi-chemin sur la voie migratoire de l’Atlantique, le lac Saint-Pierre et ses habitats riverains sont un des principaux couloirs utilisés en Amérique du Nord lors des migrations de la sauvagine. La notoriété de ce secteur est fortement associée à sa halte migratoire où plus de 350 000 oies, bernaches et canards s’y arrêtent chaque printemps, ce qui représente environ 50 % des bernaches du Canada, 30 % des canards barboteurs et 25 % des oies des neiges faisant une halte le long du fleuve Saint-Laurent.

Composé de 53,57 km² de marais de tenure publique, de 47,69 km² de terres fédérales et québécoises et de 20,78 km² de terrains appartenant à des partenaires du ministère, le bassin du lac Saint-Pierre représente une valeur écologique de grande importance par la qualité de ses milieux humides. « Pour cette raison, nous sommes d’avis qu’il est du plus haut intérêt que le bassin du lac Saint-Pierre obtienne une reconnaissance internationale » a déclaré Monsieur Cliche. Par cette reconnaissance internationale, le site du lac Saint-Pierre se joindrait à ceux du Cap-Tourmente, de la Baie-de-l’Île-Verte et du Lac Saint-François.

- 30 -

SOURCE :

Renée Lebrun
Direction des Affaires institutionnelles
et des Communications
Tél. : (418) 521-3823 - Poste 4189
Courrier électronique
Claude Beauchamp
Cabinet du ministre de
l’Environnement et de la Faune
Tél. : (418) 521-3911

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017