Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LES OPÉRATIONS DE TRAITEMENT ET D’ÉLIMINATION DES BPC DE SAINT-BASILE-LE-GRAND DÉMARRENT

Québec, le 17 septembre 1997 - Le ministre de l’Environnement et de la Faune , monsieur Paul Bégin, a annoncé aujourd’hui le démarrage des opérations de traitement et d’élimination des BPC actuellement entreposés à Saint-Basile-le-Grand dès cet automne.

Le Conseil des ministres a en effet appuyé aujourd’hui la solution retenue par le ministre de l’Environnement et la Faune pour le traitement et l’élimination des BPC dont le MEF a la garde. Celle-ci consiste à transporter et à traiter les appareils électriques ainsi que les liquides à l’extérieur de Saint-Basile-le-Grand, dans des lieux autorisés. Les solides contaminés et les sols dont la concentration est supérieure à 50 ppm seront traités à Saint-Basile-le-Grand. Les travaux débuteront à l’automne et devraient se terminer à l’été 1999.

« Le scénario retenu devrait répondre aux attentes de la population puisqu’une très grande partie des matières contaminées sera rapidement traitée. Elle rencontre également l’objectif visé d’apporter une solution complète, définitive et sécuritaire à la problématique des BPC dont le MEF a la garde», explique le ministre Bégin.

À la suite d’une caractérisation des sols de Saint-Basile-le-Grand effectuée en mai 1997, l’inventaire des matières à traiter est évalué à 25 000 tonnes. Un total de 168 tonnes sont également entreposées à Shawinigan-Sud (121 tonnes), Pointe-aux-Trembles (38 tonnes) et Saint-Lazare (9 tonnes). Ces matières seront transportées et traitées dans des lieux autorisés à l’extérieur des sites d’entreposage actuels.

Pour le ministre Bégin, « la décision d’aujourd’hui vient mettre un terme au contexte d’incertitude dans lequel la population de Saint-Basile-le-Grand était plongée depuis l’incendie de 1988. D’ici l’été 1999, tous les sites d’entreposage devraient être restaurés et la saga des BPC ne sera plus qu’un mauvais souvenir pour tous», ajoute-t-il.

- 30 -

SOURCE :

Caroline Drouin
Attachée de presse du ministre
de l’Environnement et de la Faune
Tél : (418) 521-3911

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017