Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué

LE MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE LA FAUNE DEMANDE À RÉCUPÈRE SOL DE REPORTER LE DÉBUT DE SES ACTIVITÉS

Québec, le 22 janvier 1998 — Le ministre de l’Environnement et de la Faune, M. Paul Bégin, a demandé aujourd’hui à la firme Récupère Sol de reporter le début de ses activités autorisées par le certificat d’autorisation le temps d’effectuer de nouveaux essais de brûlage des sols et de la dispersion des émissions atmosphériques et que les résultats en soient connus.

« Je tiens à souligner que, jusqu’à maintenant, nous avons obtenu de l’entreprise une collaboration entière tout au long du processus. Cette collaboration était et demeure essentielle à la démarche que nous avons entreprise. Il m’apparaît nécessaire aujourd’hui plus que jamais que Récupère Sol maintienne cette attitude de manière à ce que la démarche entreprise puisse se conclure dans les meilleures conditions possibles » a déclaré M. Bégin

Le ministre a toutefois tenu à préciser qu’il ne remettait aucunement en question les tests effectués en août dernier en vue de l’obtention du certificat d’autorisation, « mais le rapport de la commission Munger, a déclaré le ministre, permet de constater que des inquiétudes demeurent au sein de la population par rapport aux émissions issues du procédé ». Le ministre a poursuivi en affirmant « qu’il était important pour lui de fournir des réponses adéquates au questionnement de la population et que pour cette raison il était favorable aux recommandations visant à effectuer de nouveaux tests et ce, avant même que le promoteur ne débute ses opérations. »

Si les résultats des analyses de nouveaux essais de brûlage des sols et de la dispersion atmosphérique sont dans le même sens que les premiers, le promoteur pourrait poursuivre ses activités déjà autorisées par le Ministère. Dans le cas contraire, le ministre envisagera alors tous les moyens découlant des lois qu’il administre pour modifier les conditions de l’exploitation et, le cas échéant, pour mettre fin à l’exploitation de Récupère Sol.

En ce qui concerne les mesures de suivi, le ministre a affirmé qu’il adhérait totalement aux recommandations de la Commission visant à assurer une vigilance particulière sur certains aspects du procédé et qu’il était disposé à mettre en œuvre toutes les mesures nécessaires pour en assurer la réalisation.

Au sujet des recommandations portant sur des orientations législatives sur la gestion et les activités de traitement des sols contaminés, le ministre a mentionné que bien que ces aspects ne faisaient pas partie du mandat confié à la commission, elles viendront enrichir et alimenter notre réflexion.

Le ministre Bégin a remercié les commissaires et le président de la Commission, monsieur Claude Munger, de leur contribution et de leurs efforts remarquables pour avoir mené à bien ce mandat qui aurait été à l’occasion difficile. Le ministre a également remercié toutes les personnes et les organismes qui ont pris la peine de rédiger un mémoire ainsi que les participants aux audiences publiques.

- 30 -

SOURCE :

 

Caroline Drouin
Attachée de presse
du ministre de l’Environnement et de la Faune
Tél. :418 521-3911
 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017