Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqué

Classification des rivières et programme québécois de rivières patrimoniales

LE GOUVERNEMENT LANCE LA CONSULTATION SUR LA DÉMARCHE

Québec, le 2 février 1998 - Le gouvernement du Québec amorce la première étape du processus de classification des rivières et du programme québécois de rivières patrimoniales. Tous les acteurs-clés locaux et régionaux seront consultés au cours des prochaines semaines sur les critères, les principes, les mécanismes d’harmonisation et le rôle de ceux qui interviennent dans le processus. (Pour prendre connaissance du document de consultation, cliquez-ici.) Les résultats de la consultation devraient être connus d’ici la fin mars 1998. Une proposition finale sera ensuite présentée au Conseil des ministres pour approbation.

Ces deux démarches complémentaires sont le fruit d’une concertation entre trois ministères : les Ressources naturelles, l’Environnement et la Faune ainsi que la Culture et les Communications. La démarche de classification des rivières et le programme québécois de rivières patrimoniales sont au nombre des activités que le gouvernement du Québec veut prioriser au cours de l’année 1998. Le gouvernement s’y était fermement engagé en publiant sa nouvelle politique énergétique en novembre 1996 qui donnait suite à l’un des consensus du débat public sur l’énergie.

Selon la formule proposée par le gouvernement, le processus de classification des rivières s’appliquera en priorité dans les régions ou parties de régions hydrographiques du Québec présentant des conflits potentiels d’usages. Il nécessitera une action concertée des intervenants régionaux. Un comité régional où les différents intérêts de la région seront représentés sera mis sur pied. C’est ce comité qui formulera la proposition sur les affectations des rivières au gouvernement.

Par ailleurs, une ou plusieurs rivières patrimoniales représentatives de leurs caractéristiques naturelles, fauniques, culturelles et récréatives seraient désignées dans chacune des régions hydrographiques du Québec. De plus, des cours d’eau pourraient être identifiés en raison de leur caractère exceptionnel ou unique à l’échelle du Québec.

Le comité de rivière sera mis sur pied pour chaque demande de rivière patrimoniale. La mise en candidature d’une rivière patrimoniale fera l’objet d’une recommandation du comité régional de classification des rivières.

Ces deux démarches se fondent avant tout sur l’initiative et la participation des instances régionales et locales. Pour que les priorités de développement et de conservation se concrétisent, il est essentiel que celles-ci s’approprient les outils d’aide à la décision mis à leur disposition et qu’elles soient les premières à identifier l’affectation qu’elles souhaitent voir attribuer à leurs rivières.

En confiant aux régions une responsabilité majeure dans cet exercice, le gouvernement souhaite que les priorités de développement des régions ayant un impact sur le territoire soient partagées par les diverses instances et que l’appropriation du patrimoine par tous les acteurs concernés se traduise par des actions concrètes dans le milieu.

«Il s’agit d’une initiative majeure que le gouvernement prend en procédant à la classification des rivières, a soutenu le ministre d’État des Ressources naturelles et ministre responsable du Développement des régions, monsieur Guy Chevrette en mentionnant que cette démarche vise à concilier la conservation et l’utilisation de la ressource dans une perspective de développement durable. Le processus envisagé aura pour effet de protéger les rivières à fort potentiel patrimonial et permettra à la fois de désigner les rivières où les aménagements hydroélectriques peuvent être considérés, en s’appuyant sur les consensus régionaux.»

Pour le ministre de l’Environnement et de la Faune, monsieur Paul Bégin, il est important de développer un réseau de rivières patrimoniales qui tienne compte des particularités naturelles, fauniques et récréatives des rivières et de protéger et mettre en valeur ces cours d’eau pour le bénéfice des générations actuelles et futures.

Selon la ministre de la Culture et de Communications, madame Louise Beaudoin, il est essentiel de reconnaître la valeur culturelle des rivières du Québec car de grandes périodes de notre histoire y sont associées, de même qu’un patrimoine significatif.

- 30 -

SOURCE :

Shirley Bishop
Cabinet du ministre d’État des Ressources naturelles
(418) 644-5846
Caroline Drouin
Cabinet du ministre de l’Environnement de la Faune
(418) 643-8259

 

Martin Roy
Cabinet de la ministre de la Culture et des Communications
(418) 643-2110
 

 

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017