Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués

MAGNOLA

QUÉBEC DONNE LE FEU VERT AU PROJET À CERTAINES CONDITIONS - MAGNOLA S’AJUSTERA AUX RECOMMANDATIONS DU BAPE

Québec, le 8 avril 1998 — Le ministre de l’Environnement et de la Faune, M. Paul Bégin, a annoncé aujourd’hui l’adoption par le Conseil des ministres du décret autorisant, à certaines conditions, le projet de construction d’une usine de production de magnésium à partir de résidus miniers d’amiante présenté par la compagnie Métallurgie Magnola inc.

Le ministre Bégin a souligné que le décret d’autorisation tenait compte des recommandations du Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE), ce qui nécessitera des modifications importantes au projet initial de la part du promoteur. Pour le ministre Bégin, « la décision d’aujourd’hui permet la réalisation d’un projet industriel majeur pour la région d’Asbestos tout en répondant aux préoccupations environnementales sérieuses manifestées lors des audiences publiques. Elle témoigne de la volonté du gouvernement du Québec de s’engager définitivement sur la voie du développement durable. »

Une des principales conditions du décret exige l’enlèvement d’un minimum de 95 % des organochlorés générés dans le procédé avant leur sortie de l’usine, dès que celle-ci sera en fonction et optimisée. Les matières dangereuses ainsi récupérées pourront être détruites de façon sécuritaire à l’extérieur du site, conformément à la réglementation en vigueur. On s’assure ainsi d’une réduction très importante de la quantité de ces substances qui, autrement, auraient été entreposées dans le parc à résidus. Le risque d’évaporation de ces substances en sera d’autant diminué.

Le décret oblige également Métallurgie Magnola à abandonner tout usage d’hexafluorure de soufre (SF6), un important gaz à effet de serre, avant la fin de l’an 2005, rejoignant ainsi une des principales recommandations du BAPE. D’ici là, Métallurgie Magnola disposera d’un délai de dix-huit mois pour restreindre son utilisation de SF6 de plus de la moitié par rapport aux quantités prévues. De ce fait, l’usine d’Asbestos consommera la même proportion de SF6 que la compagnie Norsk-Hydro, seul autre producteur de magnésium au Québec, c’est à dire 0,6 kilogramme de SF6 par tonne de magnésium produite. « Ces conditions nous assurent que l’exploitation de cette nouvelle usine ne compromettra pas l’atteinte des objectifs de Kyoto concernant les émissions de gaz à effet de serre. Les discussions entre le Ministère et le promoteur ont permis de déterminer des objectifs réalisables et conformes aux engagements du Québec», de souligner le ministre Bégin.

Par ailleurs, Magnola ne devra pas dépasser les concentrations maximales d’émission atmosphérique pour diverses substances problématiques telles que les dioxines et les furanes. Le respect de ces concentrations, qui seront contrôlées par un programme d’échantillonnage rigoureux, assurera l’efficacité des procédés d’épuration. Des niveaux plafond de bruit sont aussi prévus au décret pour protéger la qualité de vie des résidents des environs de l’usine.

Enfin, la rivière Danville bénéficiera d’une protection supplémentaire par l’ajout d’une deuxième membrane d’étanchéité sous le bassin de dépôt des résidus de production.

« Après l’usine d’électrolyse d’Alcan à Alma, Magnola est le deuxième projet industriel majeur à compléter avec succès la procédure d’évaluation et d’examen des impacts sur l’environnement. Dans les deux cas, cette démarche de consultation populaire a permis d’améliorer la performance environnementale des usines projetées sans pour autant en compromettre la réalisation et la création d’emplois qui en découle », de conclure le ministre Bégin.

- 30 -
 

SOURCE :

Caroline Drouin
Attachée de presse du ministre
Tel : (418) 521-3911

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017