Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

RÉHABILITATION DE TERRAINS CONTAMINÉS :

LE MINISTRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE LA FAUNE SIGNE UNE ENTENTE DE 20 MILLIONS DE DOLLARS AVEC LA VILLE DE QUÉBEC

Québec, le 15 juin 1998 - Le ministre de l’Environnement et de la Faune, monsieur Paul Bégin et le maire de Québec, monsieur Jean-Paul L’Allier, ont signé aujourd’hui, une entente pour la mise en œuvre d’un nouveau programme de réhabilitation de terrains contaminés en milieu urbain. Cette entente d’une durée de cinq ans permettra la réalisation d’investissements de 20 millions $ dont 50 % seront assumés par le ministère de l’Environnement et de la Faune.

« Cette entente qui vise la réhabilitation de terrains en milieu urbain dont le potentiel de développement est actuellement handicapé parce qu’ils sont contaminés, permettra à la Ville de Québec de poursuivre ses efforts de revitalisation des secteurs les plus touchés par les activités industrielles passées. C’est aussi une véritable mesure de développement durable puisque leur réhabilitation améliorera le tissu urbain et favorisera un retour au centre ville », a déclaré le ministre Bégin.

Ce programme qui s’adresse aux villes de Québec et de Montréal, permettra la réhabilitation des terrains contaminés qui présentent un fort potentiel de développement économique. Sa mise en œuvre vise à solutionner les problèmes les plus criants de contamination des sols qui freinent la réutilisation de terrains à fort potentiel de développement de certains quartiers qui portent encore les vestiges d’un lourd passé industriel. De plus, il favorisera l’activité économique dans les villes et créera des conditions qui encouragent le partenariat entre le gouvernement et le secteur privé.

Les travaux de réhabilitation admissibles comprennent le traitement en place ou hors site, l’excavation et le confinement de matériaux contaminés, la gestion des matériaux de démantèlement, l’analyse de risques destinée à diminuer l’exposition aux contaminants et les études inhérentes à de tels travaux.

C’est la Ville de Québec qui sera responsable de l’inscription des projets de développement, qu’ils soient de type municipal, paramunicipal ou privé. Les règles d’admissibilité et de priorisation des projets prennent en considération le gain environnemental, la contribution à la revitalisation, le potentiel de développement économique du site et les retombées économiques du projet. Les propriétaires de terrains contaminés de la ville de Québec sont donc invités à soumettre à cette dernière toute proposition de projet de réhabilitation et de développement susceptible de rencontrer les objectifs du programme.

Quant au ministère de l’Environnement et de la Faune, il est désigné pour administrer le programme, autoriser les projets de décontamination et, bien entendu, vérifier l’acceptabilité environnementale des travaux de réhabilitation.

Le ministre de l’Environnement et de la Faune, monsieur Paul Bégin, s’est dit confiant que cette entente avec la Ville de Québec permettra de réhabiliter de nombreux terrains contaminés et augmenter l’attrait de certains quartiers qui portent les vestiges d’un lourd passé industriel. Du même coup, a-t-il ajouté, le redéveloppement de ces terrains constituera un atout de plus pour l’économie de la capitale.

- 30 -

SOURCE :

Christian Sasseville
Direction régionale de Québec
Environnement et Faune - Québec
Tél. : (418) 386-8000, poste 230

POUR INFORMATION :

Caroline Drouin
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement et de la Faune
(418) 521-3911

Retour aux communiqués récents


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017