Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LE MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE LA FAUNE PUBLIE SON PREMIER RAPPORT SUR LES EFFLUENTS LIQUIDES DU SECTEUR DES RAFFINERIES

Québec, le 25 juin 1998 - Le ministère de l’Environnement et de la Faune a rendu public aujourd’hui un premier rapport de conformité environnementale touchant le secteur pétrolier au Québec. Intitulé Les effluents liquides du secteur des raffineries de pétrole : État de la situation en 1994 et 1995, ce rapport s’inscrit dans la même lignée que d’autres bilans sectoriels publiés par la Direction des politiques du secteur industriel, tels ceux touchant le secteur des pâtes et papiers et le secteur minier.

Le nouveau bilan fait d’abord état des taux de conformité des trois raffineries québécoises de pétrole en 1994 et 1995, en regard des trois normes qui visent cinq paramètres identifiés (- huiles et graisses, phénols, sulfures, azote ammoniacal, matières en suspension -) dans le Règlement sur les effluents liquides des raffineries de pétrole. Les taux de conformité aux normes des raffineries montréalaises opérées par les sociétés Pétro-Canada, division des Produits inc. et de Produits Shell Canada limitée ont été de 98,3 % et plus en 1994 et ont même atteint 100 % en 1995. Quant aux taux de conformité de la raffinerie d’Ultramar limitée à Saint-Romuald-d’Etchemin, ils ont été supérieurs à 98,9 % en 1994 et ils ont aussi atteint la cote de 100 % en 1995.

Par ailleurs, l’étude des performances révèle que, de façon générale, les trois raffineries de pétrole ont amélioré le rendement de leur système de traitement des eaux entre 1994 et 1995. En effet, des diminutions sensibles ont été constatées autant dans les concentrations moyennes annuelles que dans la valeur des écarts types pour la plupart des contaminants étudiés.

Apprécié sur une plus longue échelle, soit depuis 1990, ce constat positif indique que, de façon générale, à part un seul paramètre, les rejets quotidiens ont effectivement diminué depuis le début de la décennie. Le bilan démontre que les raffineries québécoises ont fait preuve au cours des dernières années d’une gestion responsable de leurs eaux usées en réduisant sensiblement leurs rejets et en améliorant la performance de leurs systèmes de traitement des eaux. Le taux de conformité aux normes du Règlement s’est maintenu à un niveau élevé et tous les événements ayant généré un dysfonctionnement temporaire ont été corrigés avec diligence.

Les internautes peuvent consulter ce document en rejoignant l’adresse suivante :
http://www.menv.gouv.qc.ca/programmes/bilans/petroliere/index.htm

Ce rapport est également disponible dans les bureaux des directions régionales du MEF pour Montréal et Chaudière-Appalaches, de même qu’au Service d’accueil et de renseignements du MEF, au numéro (418) 521-3830 ou au numéro sans frais 1 (800) 561-1616 (pour l’extérieur de la région de Québec).

- 30 -

SOURCE :

Guy Gagnon, conseiller en communication
Direction des affaires institutionnelles et des communications
(418) 521-3823, poste 4915
Courriel : guy.gagnon@mef.gouv.qc.ca

POUR INFORMATION :

Pierre Terrault, ing.
Direction des politiques du secteur industriel
(514) 873-8878, poste 314
Courriel : pierre.terrault@mef.gouv.qc.ca

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017