Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LE MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT ET DE LA FAUNE DÉPOSE UN BILAN POSITIF DES QUATRE PREMIÈRES ANNÉES DU PLAN DE GESTION DE L’ORIGNAL 1994-1998 ET INVITE LES CHASSEURS À PARTICIPER À LA CONSULTATION SUR LE PLAN 1999-2003

Québec, le 29 juin 1998 - Fort des résultats positifs du premier plan de gestion de l'orignal, le ministère de l'Environnement et de la Faune (MEF) annonce la tenue d'une consultation publique sur le nouveau plan proposé pour les années 1999 à 2003. Cette consultation se déroulera du mois d’août jusqu’à la mi-septembre 1998. Elle sera réalisée conjointement avec le Groupe faune national et les Groupes faune régionaux, qui conseillent le ministre en matière de gestion faunique.

En plus du MEF, le Groupe faune national est composé de la Fédération québécoise de la faune (FQF), de la Fédération québécoise des gestionnaires de zecs (FQGZ), de la Fédération québécoise du saumon atlantique (FQSA), de la Fédération des pourvoyeurs du Québec (FPQ), de la Fédération des trappeurs gestionnaires du Québec (FTGQ), de la Fondation de la faune du Québec (FFQ) et de la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ).

Depuis 1994, grâce à l’appui des chasseurs qui ont épargné plus de 9 000 femelles adultes, la population d'orignaux dans la plupart des zones de chasse s’est accrue, et le succès de chasse en 1997 (8,9 %) a atteint un niveau inégalé depuis 1978. Le plan 1994-1998 a donc atteint les principaux objectifs visés. Pour le plan 1999-2003, le Ministère propose quatre grands objectifs, soit : maintenir une tendance à la hausse des populations d'orignaux dans les zones où le niveau de population n'est pas atteint; accroître l'activité de chasse afin de favoriser l'activité économique régionale; favoriser l'exploitation optimale des territoires sous gestion déléguée; et favoriser la gestion de l’orignal sur la base des régions administratives.

Les bons résultats obtenus et le désir des chasseurs d’avoir un système simplifié – sans tirage au sort et réduisant les erreurs d’identification – ont amené le MEF à proposer l’alternance comme principale modalité pour le deuxième plan. Cette mesure permet d’abattre les mâles et les faons pendant les cinq années du plan et les femelles pendant trois ans, soit en 1999, 2001 et 2003. En outre, si les chasseurs d’une zone désirent un accroissement plus rapide des populations, la chasse de la femelle serait aussi interdite en 1999 (l'alternance +).

Le plan 1999-2003 propose d’appliquer l’alternance dans les zones 1, 10, 12, 13, 14, 16 et 22, et l’alternance + dans les zones 2, 9, 11, 15, 18 est et 18 ouest. Par contre, les chasseurs des zones 3, 4, 5, 6 et 17 se verraient interdire l'abattage de la femelle pour toute la durée du plan. L’abattage de tous les segments (mâles, femelles et faons) serait permis dans les zones 7, 8, 19 sud et 20. Seule la chasse à l'arc serait autorisée dans les zones 5, 6, 7, 8, 9, 10 est et 11 est. (Voir fiche technique)

Pour les territoires sous gestion déléguée (zecs, pourvoiries et réserves fauniques), qui étaient jusqu’à maintenant soumis aux modalités de la zone, le MEF reconnaît que certaines modalités particulières d'exploitation pourraient être adoptées.

Les Groupes faune régionaux ont le mandat d’assurer la réalisation de la consultation au niveau régional. Ils ont aussi la responsabilité de recueillir l’opinion des chasseurs et d’autres intervenants régionaux, et de faire rapport au ministre sur les objectifs et les modalités de gestion de l’orignal préconisés pour les zones qui les concernent.

Le MEF invite les chasseurs et toutes les personnes intéressées à participer en grand nombre aux assemblées publiques d’information et de discussion qui se tiendront à la fin de l'été 1998. Ces assemblées porteront sur la situation générale de l’orignal au Québec et la situation particulière de la ou les zones de chasse visées. Pour connaître les coordonnées de ces rencontres d’information, les chasseurs doivent s’adresser en premier lieu à la direction régionale du MEF qui les concerne. Cette information sera également disponible au Service d'accueil et de renseignements (MEF), au numéro (418) 521-3830 ou au numéro sans frais 1 800 561-1616. Les demandes de renseignements peuvent également être acheminées par courriel : info@menv.gouv.qc.ca

- 30 -

SOURCE :

Rachel Beaulieu
Direction des affaires institutionnelles et des communications
(418) 521-3823, poste 4911
Courriel : rachel.beaulieu@mef.gouv.qc.ca
Gilles Lamontagne
Direction de la faune et des habitats
(418) 644-8099
Courriel : gilles.lamontagne@mef.gouv.qc.ca

  ANNEXE

FICHE TECHNIQUE

Résultats des quatre premières années du Plan de gestion de l'orignal 1994-1998

NOMBRE DE CHASSEURS ET RÉCOLTE

Le niveau d'activité s'est maintenu à un niveau relativement élevé, malgré les contraintes et une tendance à la baisse du nombre de chasseurs (2 % de moins qu'en 1994). Après une diminution au début du plan, la récolte affiche une nette tendance à la hausse. En 1997, la récolte (11 426 bêtes) était même supérieure à celle de 1993. À ce jour, le plan a permis d'épargner plus de 9 000 femelles. Par contre, environ 3 000 mâles de plus ont été récoltés, ce qui contribue à accentuer le déséquilibrement du rapport des sexes. Ce déséquilibrement n'entraîne cependant pas encore de baisse de productivité. La récolte des faons a augmenté lentement et représente maintenant 17,5 % de la récolte totale.

SUCCÈS DE CHASSE

Le succès de chasse a atteint 8,9 % en 1997, un niveau inégalé depuis 1978. L'objectif de 10 % pourrait vraisemblablement être atteint lors de la saison de chasse 1999.

LES POPULATIONS D'ORIGNAUX

On note une nette amélioration des populations d'orignaux dans la plupart des zones. La croissance enregistrée varie beaucoup selon les zones (ex. : zones 3 et 4 : +48,9 %; zone 13 : +22 %; zone 18 ouest : + 5 %). Globalement, on estime que la population automnale d'orignaux à l'extérieur des réserves et des parcs est d'environ 74 500, soit une augmentation de 11,2 %. Dans les parcs et les réserves, elle serait plutôt stable (15 000 orignaux). Malgré les progrès, les densités observées sont en deçà des capacités de support du milieu.

L'OPINION DES CHASSEURS

Les chasseurs ont montré un appui et un intérêt constants tout au long du plan. Plus de 70 % d'entre eux estiment que le plan leur permet une chasse agréable, et ils sont de plus en plus nombreux à penser que les populations d'orignaux s'accroissent. Une grande partie des chasseurs pensent qu'il est préférable d'autoriser, comme c'est le cas actuellement, l'abattage des faons et des mâles avec le permis régulier. Le tirage au sort pour la femelle a été considéré comme un irritant pour plusieurs usagers.

Modalités proposées pour 1999 à 2003

Zones

Modalité proposée

1, 10, 12, 13, 14, 16 et 22

Alternance (droit d’abattre la femelle en 1999, 2001 et 2003)

2, 9, 11, 15, 18 est et 18 ouest

Alternance + (droit d’abattre la femelle en 2001 et 2003)

3, 4, 5, 6 et 17

0 femelle pour 5 ans

7, 8, 19 sud et 20

Mâles, femelles et faons pour 5 ans

19 nord, 21 et 23

Chasse à l'orignal interdite

5, 6, 7, 8, 9, 10 est et 11 est

Arc seulement

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017