Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

PLAN D'ACTION QUÉBÉCOIS SUR LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 1998-2008

LE MINISTRE BÉGIN RENCONTRE LES INTERVENANTS DU CENTRE-DU-QUÉBEC

Victoriaville, le 15 octobre 1998 - Le ministre de l'Environnement et de la Faune, M. Paul Bégin, poursuivait aujourd'hui, à Victoriaville, la tournée régionale pour le lancement du Plan d'action québécois sur la gestion des matières résiduelles 1998-2008.

« Chacun est appelé à prendre ses responsabilités à l'égard des déchets et à participer à l'effort collectif de l'ensemble des Québécoises et des Québécois en vue d'assurer la gestion des matières résiduelles dans le respect des principes du développement durable. Cette tournée est d'autant plus importante qu'elle est l'occasion privilégiée de rencontrer les intervenants locaux et régionaux, à qui s'adresse de très près le nouveau Plan d'action québécois », a voulu souligner le ministre Bégin.

Rappelons que par les 29 actions bien précises qu'il propose, le Plan d'action québécois vise à mettre en valeur plus de 65 % des 7,1 millions de tonnes de matières résiduelles récupérables annuellement. Il permettra également le renforcement de la sécurité des activités d'élimination.

À cet égard, le portrait de la gestion des matières résiduelles se révèle positif dans le Centre-du-Québec. Ce portrait démontre qu'au cours des dernières années, les organismes municipaux et les entreprises ont enregistré des progrès, notamment en ce qui a trait à la mise en valeur des résidus récupérables.

Ainsi, quelque 76 municipalités offraient, en 1997, des services de collecte sélective, desservant près de 82 % de la population du Centre-du-Québec, qui compte un centre de tri régional implanté à Drummondville. Un autre centre de récupération est situé à Victoriaville.

La région accueille également, à Victoriaville, un Centre de formation en entreprise et récupération (CFER) créé par les premiers promoteurs de la récupération au Québec. Ce centre, qui emploie quinze personnes, recycle environ 135 000 litres de peinture par année. On y fait aussi le tri du papier récupéré et le démantèlement des luminaires de rue qu'Hydro-Québec a décidé de remplacer. Grâce à cette initiative, des jeunes sont formés à un travail valorisant et le coût de la récupération des résidus de peinture a diminué de moitié pour les entreprises participantes.

La région compte une vingtaine d'entreprises privées de récupération dont la moitié récupèrent le papier, le carton, le verre, le métal et le plastique. Quant aux autres, elles récupèrent des résidus aussi divers que les textiles, composantes informatiques, palettes de bois, produits animaliers non comestibles, équipements électriques, matériaux secs et résidus domestiques dangereux.

Par ailleurs, toutes les régions du Québec observent, avec intérêt, le projet de gestion des résidus putrescibles expérimenté par la municipalité de Victoriaville.

Quant aux résidus à fort potentiel énergétique, on notera que les usines de pâtes et papiers utilisent, pour produire de l'énergie, tous leurs résidus de bois ainsi que les boues recueillies dans leurs décanteurs de traitement primaire.

« Voilà autant de réalisations qui sont porteuses d'avenir pour la gestion des matières résiduelles dans le Centre-du-Québec. Ici, comme partout ailleurs, le succès du Plan d'action québécois repose sur l'engagement des intervenants et de l'ensemble des Québécois et des Québécoises. Nous devons tous, d'ores et déjà, apprendre à jeter autrement car les gestes que nous posons aujourd'hui auront un impact sur notre environnement et, surtout, sur celui de nos enfants. Pour eux, nous nous devons d'agir solidairement et de protéger la nature du Québec », de conclure le ministre Bégin.

- 30 -

SOURCE :

Caroline Drouin
Attachée de presse du ministre de l'Environnement et de la Faune
Tél .: (418) 521-3911
Louise Barrette
Direction des affaires
institutionnelles et des communications
Tél.: (418) 521-3811, poste 4163

POUR INFORMATION :

Serge Lévesque
Direction régionale du Centre-du-Québec
Tél.: (819) 371-6581, poste 2032

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017