Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

PLAN D'ACTION QUÉBÉCOIS SUR LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 1998-2008
LE MINISTRE BÉGIN RENCONTRE LES INTERVENANTS DU SAGUENAY-LAC-SAINT-JEAN

Chicoutimi, le 27 octobre 1998 - Le ministre de l'Environnement et de la Faune, M. Paul Bégin, poursuivait aujourd'hui, à Chicoutimi, sa tournée régionale pour le lancement du Plan d'action québécois sur la gestion des matières résiduelles 1998-2008, à l'occasion de l'inauguration du Centre de traitement de déchets géré par la firme Services Environnementaux AES.

« Chacun est appelé à prendre ses responsabilités à l'égard des déchets et à participer à l'effort collectif de l'ensemble des Québécoises et des Québécois en vue d'assurer la gestion des matières résiduelles dans le respect des principes du développement durable. Cette tournée est d'autant plus importante qu'elle est l'occasion privilégiée de rencontrer les intervenants locaux et régionaux, à qui s'adresse de très près le nouveau Plan d'action québécois », a voulu souligner le ministre Bégin.

Rappelons que par les 29 actions bien précises qu'il propose, le Plan d'action québécois vise à mettre en valeur plus de 65 % des 7,1 millions de tonnes de matières résiduelles récupérables annuellement. Il permettra également le renforcement de la sécurité des activités d'élimination.

À cet égard, le portrait de la gestion des matières résiduelles se révèle positif au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ce portrait démontre qu'au cours des dernières années, les organismes municipaux et les entreprises ont enregistré des progrès, notamment en ce qui a trait à la mise en valeur des résidus récupérables.

Ainsi, quelque 52 municipalités offraient, en 1997, des services de collecte sélective, desservant près de 98 % de la population du Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui compte deux centres de tri de matières recyclables, (des fibres et des contenants) à Alma et Chicoutimi. L'ouverture d'un troisième centre de tri à Roberval, au printemps 1999, devrait permettre de rejoindre alors la totalité de la population régionale.

La région accueille également deux centres de formation en entreprise et récupération (CFER), situés à Alma et Chicoutimi. Grâce à ces initiatives, des jeunes sont formés à un travail valorisant en collaboration avec divers organismes et entreprises.

Le Saguenay-Lac-Saint-Jean compte 70 entreprises ou organismes oeuvrant dans la récupération et le recyclage du papier, des composants informatiques, des meubles, des métaux, des textiles, du verre, du plastique, des produits animaliers, des huiles et graisses végétales, des matériaux secs, des carcasses d'automobiles, des résidus verts et des résidus dangereux.

Tant du côté municipal qu'industriel, la région est aussi très active dans le secteur du compostage et de la valorisation des matières putrescibles et des boues d'épuration des eaux. Quant aux résidus à fort potentiel énergétique, on notera que plusieurs usines de pâtes et papiers utilisent des résidus de bois pour produire de l'énergie. Dans certain cas, les boues provenant du traitement des effluents de ces usines sont également réutilisées à cette fin.

Quant au nouveau Centre de démonstration de nouvelles technologies environnementales mis en place par la firme Services Environnementaux AES, il s'agit d'un concept qui contribuera tout particulièrement à augmenter la quantité de résidus pouvant être mis en valeur. En plus d'offrir un lieu sécuritaire pour l'élimination des déchets, ce centre se situera comme un véritable chef de file avec son procédé de stabilisation accélérée des déchets.

« Voilà autant de réalisations qui sont porteuses d'avenir pour la gestion des matières résiduelles au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Ici, comme partout ailleurs, le succès du Plan d'action québécois repose sur l'engagement des intervenants et de l'ensemble des Québécois et des Québécoises. Nous devons tous, d'ores et déjà, apprendre à jeter autrement car les gestes que nous posons aujourd'hui auront un impact sur notre environnement et, surtout, sur celui de nos enfants. Pour eux, nous nous devons d'agir solidairement et de protéger la nature du Québec », de conclure le ministre Bégin.

- 30 -

SOURCE :

Caroline Drouin
Attachée de presse du ministre
de l'Environnement et de la Faune
Tél .: (418) 521-3911
Louise Barrette
Direction des communications
Tél.: (418) 521-3823, poste 4163

POUR INFORMATION :

Guy Langevin
Direction régionale du Saguenay-Lac-Saint-Jean
Tél.: (418) 695-7883, poste 303

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017