Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LA LUTTE AU BRACONNAGE DANS LA RÉGION DE LA CHAUDIÈRE-APPALACHES

LES AGENTS DE CONSERVATION DE LA FAUNE ONT CONSTATÉ 162 INFRACTIONS DURANT LA DERNIÈRE SAISON DE CHASSE

Charny, le 9 décembre 1998 - Durant la dernière saison de chasse, soit du 20 septembre au 26 novembre 1998, les agents de conservation de la faune oeuvrant en Chaudière-Appalaches ont constaté 162 infractions, dans le cadre de leurs opérations de lutte au braconnage. Il s'agit essentiellement d'infractions à la Loi sur la conservation et la mise en valeur de la faune.

Ce bilan des interventions du Service de la conservation de la faune (SCF) de la région de la Chaudière-Appalaches fait également état de 423 plaintes traitées et de 104 saisies effectuées.

Le chef du Service de la conservation de la faune, monsieur Jean-Pierre Caron, s'est dit très satisfait des résultats obtenus : « Nos opérations nous indiquent malheureusement que les activités de braconnage, sans être en augmentation sensible, se maintiennent dans la région de la Chaudière-Appalaches. Plus que jamais, il est donc important de maintenir la surveillance du territoire et d'obtenir de la population qu'elle poursuive sa collaboration avec S.O.S. Braconnage ».

Infractions

Au chapitre des infractions, le bilan rendu public aujourd'hui en conférence de presse indique qu'elles se répartissent comme suit :

  • 90 infractions relatives à la chasse au gros gibier ;
  • 72 autres infractions ou relatives à la chasse au petit gibier.

Mentionnons que 76 des infractions constatées ont un caractère technique (chasse sans permis, transport illégal d'armes dans un véhicule, chasse aux oiseaux migrateurs avec de la grenaille toxique, etc.). La plupart des autres infractions concernent des prélèvements illégaux de gibiers ; il s'agit donc d'infractions graves à la Loi ou d'infractions à caractère biologique. À cet égard, voici les principaux constats effectués :

  • chasse de nuit ou déceler un animal la nuit :
39
  • gros gibier abattu illégalement :
22
  • possession illégale de gros gibier :
7
  • chasse en temps prohibé :
6

Saisies

Quant aux saisies, au nombre de 104, mentionnons qu'elles se répartissent notamment comme suit : 20 orignaux, 19 cerfs et 28 armes (carabines, arbalètes et arcs).

Dossiers d'infraction

L'ensemble des infractions relevées par le SCF de Chaudière-Appalaches, au cours de la dernière saison de chasse, a par ailleurs généré jusqu'à maintenant 138 dossiers formels d'infraction, dont le traitement est en cours ou en voie d'être complété. Le montant total des amendes auxquelles s'exposent les présumés contrevenants se chiffre par ailleurs à 145 400 $.

Dons aux organismes communautaires

Le Service de la conservation de la faune de Chaudière-Appalaches est aussi heureux de souligner que la majorité des gibiers saisis dans le cadre de ses opérations ont été donnés à des organismes communautaires de la région. Jusqu'à ce jour, environ cinq tonnes de viande ont ainsi été acheminées à des organismes comme Moisson Beauce, L'Assiettée Beauceronne ou La Maison La Frontière, à Montmagny.

S.O.S. Braconnage

Le SCF de Chaudière-Appalaches remercie les citoyens et citoyennes qui lui ont rapporté plusieurs des infractions qui ont été constatées ; grâce à leur collaboration, les agents de conservation de la faune ont pu réaliser des opérations de lutte au braconnage qui ont connu de meilleurs résultats.

D'ailleurs, la population peut toujours communiquer à S.O.S. Braconnage toute information relative à des indices ou à des actes de braconnage. Ces informations sont toujours traitées de manière strictement confidentielle. On peut rejoindre S.O.S. Braconnage, sans frais, sept jours par semaine et 24 heures par jour, au numéro 1-800-463-2191.

Résultats de chasse

Le SCF de Chaudière-Appalaches signale enfin que 5195 orignaux et cerfs de Virginie ont été enregistrés dans ses stations d'enregistrement à l'automne 1998 (4515 chevreuils et 680 orignaux). Il s'agit d'une augmentation substantielle du succès de chasse, par rapport à 1997.

- 30 -

SOURCE :

Christian Sasseville
Direction régionale de la Chaudière-Appalaches
Environnement et Faune - Québec
Tél. : (418) 386-8000, poste 230
Tél. cellulaire : (418) 386-7110

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017