Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LE MINISTRE BÉGIN VA DE L'AVANT AVEC LES NORMES SUR LE PHOSPHORE

Québec, le 23 décembre 1998 - En accord avec la décision du mois de juin 1997 du gouvernement qui demandait au ministre de l'Environnement de fixer une norme relative à la fertilisation organique phosphatée pour le 1er décembre 1998, le ministre Bégin entend ainsi présenter au Conseil des ministres, d'ici quelques semaines, des modifications au Règlement sur la réduction de la pollution d'origine agricole afin d'adopter de nouvelles normes de fertilisation sur l'azote et le phosphore. Cette annonce vient ainsi corriger une manchette du Devoir du 21 décembre dernier qui laissait entendre que les normes sur le phosphore seraient bientôt abandonnées.

Ces modifications résultent de la consultation réalisée entre juin et novembre 1998 auprès de la Table de concertation sur la pollution d'origine agricole. Cette Table regroupe 14 intervenants gouvernementaux et non gouvernementaux des secteurs de l'environnement, de l'agriculture, de la santé et des municipalités. La consultation portait sur le rapport d'un Groupe de travail sur une proposition d'une norme sur la fertilisation organique phosphatée.

Afin de limiter les pertes de fertilisants à l'environnement, les normes proposées comporteront des seuils maximaux qui limiteront progressivement la fertilisation selon un échéancier de mise en application. La majorité des producteurs agricoles bénéficieront ainsi de délais leur permettant d'adapter leurs équipements et leurs modes d'élevage aux nouvelles normes et leur permettant d'être mieux en mesure de gérer les surplus qui pourraient résulter de ces normes. Quant aux nouvelles exploitations d'élevage, elles auront, dès l'adoption des modifications réglementaires, un échéancier de réalisation de l'atteinte des objectifs devancé par rapport à celui applicable aux exploitations agricoles déjà existantes.

Enfin, comme le recommandait le Groupe de travail, le ministère de l'Environnement aura à valider, au cours des cinq prochaines années, un modèle qui permet d'ajuster les doses de fertilisants selon les risques de contamination de l'eau. Lorsque validé, ce modèle pourra être intégré à la norme de fertilisation réglementaire.

- 30 -

SOURCE :

Rachel Beaulieu
Direction des communications
Tél. : (418) 521-3823, poste 4911

POUR INFORMATION :

Caroline Drouin
Attachée de presse du ministre
Tél. : (418) 521-3911
Pierre-Paul Dansereau
Direction des politiques des
secteurs agricole et naturel
Tél. : (418) 521-3829, poste 4836

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017