Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

Un geste de plus pour l'emploiVOLET ENVIRONNEMENT DU FONDS DES PRIORITES GOUVERNEMENTALES EN SCIENCE ET EN TECHNOLOGIE

BILAN : 1,5 MILLION DE DOLLARS INJECTÉS POUR SOUTENIR 11 ENTREPRISES ET CRÉER 100 EMPLOIS

Montréal, le 25 mars 1999 - Participant au Salon des technologies environnementales des Amériques, AMERICANA 1999, le ministre de l'Environnement, M. Paul Bégin, en son nom et au nom de son collègue le ministre délégué à l'Industrie et au Commerce, M. Guy Julien, a annoncé que plus de 1, 5 million de dollars ont été octroyés jusqu'à maintenant pour soutenir onze entreprises actives dans la recherche et le développement dans sept régions du Québec, en vue de l'élaboration de technologies, de procédés ou d'outils de gestion environnementale.

Ce soutien financier, à l'intérieur du volet Environnement du Fonds des priorités gouvernementales en science et en technologie, devrait permettre la création ou le maintien de plus de 100 emplois et des investissements de plus de 4 millions de dollars au Québec.

« Au moment où les citoyens et citoyennes d'ici et du monde entier sont de plus en plus préoccupés par les problématiques environnementales, nous ne pouvons que nous réjouir du savoir-faire qui se développe au Québec afin de trouver les meilleures solutions, les meilleurs procédés et les meilleures technologies pour répondre aux préoccupations les plus stratégiques » a tenu à souligner le ministre Bégin.

Pour sa part, le ministre délégué à l'Industrie et au Commerce, M. Guy Julien, « se réjouit de ce premier bilan qui démontre jusqu'à quel point le Québec peut compter sur des entreprises dynamiques et novatrices. Leurs initiatives exemplaires dans le domaine de la conception de technologies environnementales permettent de propulser le Québec sur la scène mondiale ».

Annoncé lors du Sommet sur l'économie et l'emploi de l'automne 1996, le volet Environnement du Fonds des priorités gouvernementales en science et en technologie est doté d'un budget de 6 millions de dollars dont 4 millions proviennent de ministère de l'Environnement et 2 millions, du ministère de l'Industrie et du Commerce.

Ce fonds, qui se veut un véritable coup de pouce à la recherche et au développement en environnement pour résoudre des problèmes cruciaux, vise également à susciter la croissance de l'industrie de la protection de l'environnement.

LES PROJETS SOUTENUS FINANCIÈREMENT

Région du Saguenay-Lac-Saint Jean

Écono H20 inc.(Chicoutimi)

Cette entreprise verra à concevoir, à produire et à commercialiser un économiseur d'eau potable pour les cabinets d'aisance. Cet appareil permettra d'économiser de quatre à six litres d'eau lors de l'utilisation de la chasse d'eau des cabinets. Le gouvernement du Québec a investi plus de 35 000 $ dans ce projet évalué à plus de 70 000 $. Quatre emplois seront créés ou maintenus.

Sedac Environnement inc. (Chicoutimi)

Cette entreprise travaillera à concevoir, à réaliser et à valider une unité portative visant à enregistrer de façon continue la concentration du gaz HF présent dans les émissions atmosphériques à différentes étapes des procédés industriels. Québec injecte près de 60 000 $ dans ce projet dont le coût total est de 120 000 $. Ce projet permettra de créer quatre emplois.

Région de Québec

Centre de recherche en horticulture de l'Université Laval

Pour diminuer de moitié l'utilisation des pesticides dans les espaces verts en milieu urbain, le Centre de recherche en horticulture de l'Université Laval, de Sainte-Foy, vise à mettre au point de nouvelles technologies qu'il proposera par la suite aux producteurs agricoles. La participation financière du gouvernement à ce projet est de 97 000 $ sur un investissement total de plus de 310 000 $. Ce projet se traduira par la création ou le maintien de dix emplois sur un horizon de trois ans.

Firme Biogénie S.R.D.C. inc. (Sainte-Foy)

Cette entreprise mettra au point un procédé de bio-augmentatiom fongique pour réhabiliter les terrains pollués par des composés récalcitrants. Il s'agit d'une approche qui apportera une solution prometteuse à une problématique importante au Québec et dans plusieurs pays industrialisés. À travers le monde, des milliers de terrains contaminés sont en attente de réhabilitation. La participation financière du gouvernement québécois à la réalisation de ce projet s'élève à 332 000 $ sur un investissement total de 705 000 $. Biogénie prévoit y employer quinze personnes sur une période de trois ans.

Compagnie Silicycle inc. (Québec)

Cette société compte finaliser la conception et l'optimisation d'un procédé unique au monde de recyclage du gel de silice. Silicycle inc. privilégie le recyclage plutôt que l'enfouissement du gel de silice et son procédé a pour avantage de protéger l'environnement. La participation financière du gouvernement québécois s'élève à 84 000 $ dans ce projet qui nécessite un investissement total de près de 650 000 $. Ce projet permettra la création ou le maintien de huit emplois.

Région de l'Estrie

Les Produits Environnementaux Atlas inc. (Sherbrooke)

Cette société travaillera à la mise au point d'un coagulant naturel exempt de tout « ion » métallique dans le traitement des eaux usées au Québec. Ce projet, mené par « Les Produits Environnementaux Atlas », constitue un véritable progrès environnemental pour les stations de traitement des eaux. Le gouvernement du Québec injecte quelque 120 000 $ dans ce projet qui s'élève à près de 250 000 $. Six emplois seront ainsi créés ou maintenus à Sherbrooke.

Région de Montréal

Ville de Montréal

La ville de Montréal travaillera à la réalisation d'un projet de démonstration pour l'élaboration d'un nouveau type de couvert pour lieu d'enfouissement sanitaire au Complexe environnemental Saint-Michel. La participation financière du gouvernement québécois dans ce projet est de 165 000 $. Ce projet, qui nécessite un investissement total de près de 655 000 $, entraînera la création ou le maintien de dix emplois.

GEIGER de l'Université du Québec à Montréal

Le Groupe d'Études Interdisciplinaires en Géographie et Environnement Régional de l'Université du Québec à Montréal compte élaborer un outil de gestion intégrée des ressources pour les intervenants régionaux de l'Outaouais, basé sur le cadre écologique de référence. L'aide financière du gouvernement du Québec s'élève à 225 000 $ pour ce projet de 450 000 $, qui permettra le maintien ou la création de neuf emplois.

Région de Lanaudière

Fédération de l'Union des producteurs agricoles de Lanaudière (Joliette)

Cet organisme réalisera une étude sur l'utilisation raisonnée du lisier de porc dans la production de légumes en terre minérale. Ce projet vise à prouver l'efficacité du lisier de porc en tant que fertilisant des sols pour la production de légumes. Le gouvernement du Québec investit quelque 72 000 $ dans ce projet de 290 000 $, qui entraînera la création ou le maintien de six emplois.

Région de la Montérégie

Réseau de partenariat IRB/INRS/Université Laval/RDV/Industries (Biogénie, Expro, TechnoRem) (Salaberry-de-Valleyfield)

Le réseau de partenariat IRB/INRS/Université Laval/RDV/Industries travaillera à la conception d'un outil de gestion des sites contaminés par des produits énergétiques (nitro-aromatiques). Le but de ce projet est de concevoir un outil de gestion des lieux contaminés par des explosifs et en faire une démonstration sur le terrain par analyse de risque. Une somme de 210 000 $ est accordée aux partenaires de ce projet de 550 000 $ qui contribuera à créer ou maintenir vingt-huit emplois.

Région du Centre-du-Québec

Industries Machinex (Plessisville)

Cette entreprise mettra au point un procédé de séparation automatisée de matières récupérées pour un centre de tri. Industries Machinex souhaite exploiter un système de séparation capable de traiter jusqu'à 15 tonnes à l'heure de matières récupérables. Une aide financière de près de 90 000 $ est allouée à ce projet totalisant quelque 330 000 $. Ce projet générera huit emplois à Plessisville.

- 30 -

SOURCE :

Louise Barrette
Direction des communications
Ministère de l'Environnement
Tél. : (418) 521-3823, poste 4163
Caroline Drouin
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l'Environnement
Tél. : (418) 521-3911
Claude Paquin
Annie St-Pierre
Direction des communications
Ministère de l’Industrie et du Commerce
Tél. : (418) 691-5698, poste 4114
Josette Dion
Attachée de presse
Cabinet du ministre délégué à l’Industrie et au Commerce
Tél. : (418) 691-5650

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017