Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LE MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT DU QUÉBEC PARTICIPE AU 9e FESTIVAL INTERNATIONAL DE LA MÉTÉO, À QUÉBEC

Québec, le 15 avril 1999 - Le ministère de l’Environnement du Québec est heureux de s’associer à la tenue à Québec du 9e Festival international de la météo, du 15 au 18 avril 1999.

Mettant en valeur la double thématique du Festival qui porte sur la météorologie et les changements climatiques, le Ministère sera présent sur les deux sites du salon public afférent aux conférences scientifiques du Festival. Ainsi, au Hangar du Vieux-Port, un stand portant sur les grandes problématiques atmosphériques sera érigé et des scientifiques du Ministère pourront répondre aux questions des visiteurs portant tout aussi bien sur les gaz à effet de serre, la protection de la couche d’ozone, les polluants aéroportés que sur les précipitations acides, le phénomène du smog ou ces préoccupations nouvelles que sont les particules fines.

Complétant cette approche, au Musée de la Civilisation, une présentation intitulée L’observation météorologique au fil du temps..., permettra aux festivaliers et visiteurs de se familiariser avec les différents instruments constitutifs d’une station d’observation météorologique. En plus de brosser un survol historique de la science météorologique d’hier à aujourd’hui, dans le monde et au Québec, les représentants du Ministère expliqueront sur place le fonctionnement et l’utilité d’appareils aussi variés qu’un pluviographe à augets basculants, un nivomètre Nipher ou le tout nouvel enregistreur portatif Scout permettant in situ la saisie, la prévalidation et la transmission des données météorologiques.

Il est à souligner que l’implication du Québec dans la gestion organisée de réseaux météorologiques est déjà presque centenaire. Par ailleurs, de plus en plus d’activités utilisent ou sont supportées par les données recueillies que ce soit notamment pour les avertissements phytosanitaires en agriculture, la protection des forêts contre le feu, les prévisions de crues, la qualité de l’air en milieux urbain et rural, la gestion des ouvrages hydrauliques ou la mesure des effets des précipitations acides.

Présentement, à la grandeur du Québec, le ministère de l’Environnement opère un réseau comptant 203 stations météorologiques avec observateur et 52 stations automatiques (sans observateur).

- 30 -

SOURCE :

Guy Gagnon, conseiller en communication
Direction des communications
(418) 521-3823, poste 4915
Courriel : guy.gagnon@mef.gouv.qc.ca

POUR INFORMATION :

Ghislain Jacques
Direction du milieu atmosphérique
(418) 521-3826 , poste 4569
Courriel : ghislain.jacques@menv.gouv.qc.ca

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017