Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

DANS LE BAS-SAINT-LAURENT ET EN GASPÉSIE

LE MINISTÈRE DE L'ENVIRONNEMENT DU QUÉBEC CONFIRME LA TRÈS BONNE QUALITÉ DES EAUX DE SEPT RIVIÈRES À SAUMON : LA MITIS, LA MATANE, LA SAINTE-ANNE, LA YORK, LA BONAVENTURE, LA CASCAPÉDIA ET LA NOUVELLE

Québec, le 17 mai 1999 - Le ministère de l'Environnement a rendu public aujourd'hui le rapport Qualité des eaux des rivières Mitis et Matane dans le Bas-Saint-Laurent et des rivières Sainte-Anne, York, Bonaventure, Cascapédia et Nouvelle en Gaspésie, de 1979 à 1997.

L'échantillonnage de ces deux rivières bas-laurentiennes et de ces cinq rivières gaspésiennes se situe dans le cadre d'un vaste projet d'échantillonnage de l'eau établi par le ministère de l'Environnement portant sur une quarantaine de bassins hydrographiques au Québec, la majorité en milieu socio-économiquement bien développé. L'objectif premier de ce réseau est de mesurer les retombées environnementales des interventions d'assainissement initialement prévues, en 1978, dans le cadre du Programme d'assainissement des eaux du Québec (PAEQ) et de son successeur de 1994, le Programme d'assainissement des eaux usées municipales (PADEM), programmes qui ont coûté, jusqu'à ce jour, près de sept milliards de dollars. Il permet aussi de dresser un portrait de la qualité générale des rivières québécoises.

Les eaux des rivières à l'étude sont caractéristiques de celles qui s'écoulent dans la zone appalachienne : conductivité et pH plus élevés que ceux observés sur le bouclier canadien. Ces deux descripteurs sont fortement influencés par la nature des roches consolidées et des dépôts meubles en place.

La présente étude a été réalisée par une équipe de professionnels et de techniciens de la Direction des écosystèmes aquatiques du Ministère, entre janvier 1979 et octobre 1995. À l'exception d'un secteur particulier de la rivière Mitis, en aval de la municipalité de Price, toutes les rivières étudiées montrent une très bonne qualité d'eau. Les composantes physico-chimiques y sont en concentrations faibles et se situent au-dessous des critères établis pour la protection de la vie aquatique et des usages liés au milieu hydrique, lorsque des critères sont applicables. Le calcul de l'indice de la qualité bactériologique et physico-chimique de l'eau situe toutes ces rivières dans la première classe de qualité, soit la classe « A », parmi les cinq classes possibles.

Des analyses effectuées sur deux périodes, distantes l'une de l'autre de 12 ans, montrent qu'il y a eu des baisses dans les concentrations de certaines composantes physico-chimiques de l'eau pour toutes les rivières. Quoique le programme d'échantillonnage appliqué dans cette étude ne permette pas de faire des liens de cause à effets, on note, au cours de la période d'étude, des baisses de population, d'activités agricoles et industrielles, variables selon les bassins hydrographiques, en plus de la mise en service de quelques stations d'épuration d'eaux usées municipales dont celle de Sainte-Angèle-de-Mérici, sur le bassin de la rivière Mitis et celles de Saint-Tharcisius et de Saint-Luc, sur le bassin de la rivière Sainte-Anne.

L'exploitation forestière est aussi une activité importante sur le territoire. Quoique des impacts locaux puissent avoir lieu en aval des zones de coupe, les stations d'échantillonnage semblent trop éloignées de celles-ci pour que l'eau qui y circule puisse en traduire la manifestation.

Enfin, d'autres améliorations ont eu lieu sur les rivières étudiées sans que le programme d'échantillonnage puisse en mesurer les effets, en raison de l'emplacement même des stations d'échantillonnage en amont des municipalités impliquées : il s'agit de Matane, qui traite ses eaux usées depuis août 1985 et rejette son effluent en mer ; Nouvelle, qui traite ses eaux usées depuis octobre 1994 ainsi que Bonaventure, depuis décembre 1994.

Le rapport Qualité des eaux des rivières Mitis et Matane dans le Bas-Saint-Laurent et des rivières Sainte-Anne, York, Bonaventure, Cascapédia et Nouvelle en Gaspésie, 1979 à 1997 est disponible aux bureaux des directions régionales du Ministère à Rimouski et à Sainte-Anne-des-Monts, de même qu'aux Services ministériels d'accueil et de renseignements, au numéro (418) 521-3830 ou sans frais 1 800 561-1616 (pour l'extérieur de la région de Québec). Les internautes pourront aussi prendre connaissance d'une synthèse des résultats en rejoignant l'adresse suivante :

http://www.menv.gouv.qc.ca/fr/environn/eco_aqua/mitis/index.htm

- 30 -

SOURCE :

Guy Gagnon
Conseiller en communication
Direction des communications
Tél. : (418) 521-3823, poste 4915
Courriel : guy.gagnon@menv.gouv.qc.ca
Claude Côté
Conseiller en communication
Direction régionale du Bas-Saint-Laurent
Tél. : (418) 727-3511, poste 286
Courriel : claude.cote@menv.gouv.qc.ca
André Beaulieu
Technicien en information
Direction régionale de la
Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine
Tél. : (418) 763-3301, poste 229
Courriel : andre.beaulieu@menv.gouv.qc.ca

POUR INFORMATION :

Patricia Robitaille, biologiste
Direction des écosystèmes aquatiques
Tél. : (418) 521-3820, poste 4701
Courriel : patricia.robitaille@menv.gouv.qc.ca

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017