Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

phenix.gif (6086 octets)VINGT LAURÉATS SONT RÉCOMPENSÉS LORS DU GALA DES PHÉNIX DE L’ENVIRONNEMENT

Montréal, le 20 mai 1999 - C’est ce soir qu’ont été attribués les Phénix de l’environnement 1999 lors d’un gala qui s’est déroulé à la salle Claude-Champagne de l’Université de Montréal en présence du ministre de l’Environnement, M. Paul Bégin, du ministre délégué à l’Industrie et au Commerce, M. Guy Julien et des autres partenaires-fondateurs de l’événement. Vingt Phénix, incluant un prix spécial réservé à la jeunesse, ont été décernés à des entreprises, des organismes et des individus pour leurs réalisations exceptionnelles dans les domaines de la conservation de la biodiversité, de l’utilisation durable des ressources, de la gestion environnementale, de l’innovation technologique et de l’exportation, de la récupération, du recyclage, de l’éducation et de la sensibilisation.

À cette occasion, quatre nouvelles personnalités reconnues pour leur contribution personnelle remarquable à la cause environnementale ont également fait leur entrée dans le prestigieux Cercle des Phénix. Il s’agit de : Mme Monique Fitz-Back, enseignante et conseillère à la Centrale de l’enseignement du Québec ; M. André Delisle, président de Transfert Environnement ; M. Louis Archambault, président de la société Entraco et M. Robert Litzler, président de l’Association québécoise de promotion de l’éducation relative à l’environnement.

Les lauréats des Phénix de l’environnement 1999

Les Phénix de la conservation de la biodiversité

Municipalités, regroupements municipaux, entreprises, institutions ou organismes

Le Comité intermunicipal pour la protection du plan d’eau des Trois Lacs, Centre-du-Québec : pour l’approche globale de son projet de protection et de mise en valeur du lac Les Trois Lacs qui constitue un très bel exemple de concertation intermunicipale.

Organismes sans but lucratif

La Fondation Les oiseleurs du Québec inc. : pour le caractère novateur de son projet de conservation d’un corridor vert forestier en paysage agricole dans la MRC du Bas-Richelieu qui constitue la première application au Québec d’un concept de conservation de la biodiversité.

Les Phénix de l’utilisation durable et de la restauration de la biodiversité

Municipalités, regroupements municipaux, entreprises, institutions ou organismes

Les consultants en environnement Argus inc., Sainte-Foy : pour le développement d’une méthodologie de restauration et de stabilisation des berges à l’aide de végétaux qui constitue une référence en la matière.

Entreprises ou producteurs des secteurs agricole et sylvicole

Horticulture Indigo SENC, Ulverton : pour le caractère unique de cette entreprise agricole spécialisée dans la production et la distribution de plantes indigènes et sauvages destinées à la restauration des milieux naturels et à l’horticulture.

Organismes sans but lucratif · La Corporation de gestion des rivières des Bois-Francs : pour son projet de restauration et de mise en valeur d’un tronçon de la rivière Nicolet qui constitue un modèle de concertation pour la gestion de la pêche en territoire privé.

Le Phénix des systèmes de gestion environnementale

Municipalités, regroupements municipaux, entreprises, institutions ou organismes

Le Centre d’affaires Windsor de Papiers de communication Domtar : pour la qualité de son système de gestion environnementale qui englobe l’environnement, la santé et la sécurité au travail de même qu’un important volet communautaire.

Les Phénix de l’innovation, de l’exportation et de l’utilisation de technologies

Entreprises ou centres de recherches ayant développé des produits ou des procédés

SNC-LAVALIN Environnement inc., Longueuil : pour le développement d’une technologie de contrôle des émissions fugitives industrielles efficace et dont la contribution potentielle au développement durable mondial s’annonce importante.

Entreprises exportatrices de produits, de technologies ou de savoir-faire

GSI Environnement, Sherbrooke : pour sa stratégie d’exportation sur les marchés européen et africain, de technologies et de savoir-faire québécois dans le domaine de la réhabilitation de sites pollués et de décharges.

Entreprises des secteurs primaire et secondaire utilisatrices de produits ou de procédés novateurs

Montell Canada inc., Varennes : pour la mise en place volontaire d’un programme de contrôle et de réduction des émissions fugitives et d’un traitement de l’eau de refroidissement plus respectueux de l’environnement.

Les Phénix de la récupération

Municipalités ou regroupements municipaux de 25 000 habitants et plus

La Régie intermunicipale de gestion des déchets de la Mauricie : pour son plan directeur qui a misé sur le regroupement des municipalités et des divers intervenants concernés par la gestion des matières résiduelles et qui s’est assuré d’un grand rayonnement dans la communauté.

Municipalités ou regroupements municipaux de moins de 25 000 habitants

La municipalité de Saint-Donat : pour la mise en place d’un programme de gestion intégrée des matières résiduelles qui inclut la collecte sélective des matières compostables et qui a permis la réouverture de son centre de tri et de compostage.

Industries, commerces ou institutions

Merck Frosst Canada inc., Kirkland : pour son programme de gestion intégrée de l’ensemble des matières résiduelles générées par l’entreprise qui inclut également des actions ayant permis une réduction importante des emballages.

Organismes sans but lucratif

La Ressourcerie du Lac-Saint-Charles : pour ses activités de récupération et de revente de résidus domestiques qui intègrent avec efficacité la protection de l’environnement et l’action sociale, et pour sa saine gestion financière qui en fait un modèle pour les entreprises d’économie sociale.

Les Phénix de l’entrepreneurship en recyclage

Centres de tri

Le Centre de Tri Gaudreau inc., Victoriaville : pour son projet de raffinement du tri du plastique et d’élargissement des marchés d’exportation qui témoigne de son leadership et de ses efforts d’innovation pour solutionner la problématique du plastique.

Industries, commerces, institutions ou organismes de 25 employés et plus

Les Composts du Québec inc., Saint-Henri : pour son travail de pionnier au chapitre du compostage au Québec, la diversité des résidus traités, la variété des produits issus de ses activités et son expertise unique en la matière.

Organismes sans but lucratif

Le Centre de récupération et de recyclage du linge du Grand-Montréal, Saint-Hubert : pour le leadership démontré dans ses activités de récupération, de traitement et de réinjection des textiles dans les marchés de l’industrie et la pertinence de sa mission sociale.

Les Phénix de l’éducation et de la sensibilisation

Municipalités, entreprises, institutions, associations ou médias

Le Collège de Rosemont, Montréal : pour l’aspect novateur de son programme d’éducation et de sensibilisation au développement durable qui intègre l’environnement à des projets pédagogiques à l’intérieur des cours ou dans le cadre d’activités socio-culturelles.

Établissements d’enseignement du niveau primaire ou secondaire

L’École du Vallon, Gatineau : pour l’envergure de son projet de plantation d’arbres à l’école qui aura un impact significatif sur l’amélioration de l’environnement et qui profitera à l’ensemble de la communauté.

Individus ou organismes sans but lucratif

La Table de concertation en environnement du Bas-Richelieu : pour les efforts de sensibilisation uniques mis en place au sein de la MRC et ses initiatives visant à concilier environnement durable et développement économique dans la région du Bas-Richelieu.

Le Phénix de la jeunesse

Jeunes ou groupes de jeunes dont les actions sont liées au développement durable

Michael Deetjens, Drummondville : pour ses initiatives personnelles remarquables qui allient petites et grandes causes reliées à la conservation et à la protection de la nature. Ce chevalier moderne de la conservation âgé de 13 ans, se distingue par son engagement de longue date et son rayonnement dans la communauté.

Pour informations supplémentaires sur les lauréats, voir les fiches.

Le jury de 1999

Rappelons que c’est sous la présidence de M. Pierre Dansereau, écologiste de renom et professeur à l’Université du Québec à Montréal, que le jury des Phénix de l’environnement a analysé les quelque 175 candidatures soumises au concours. Les autres membres du jury sont : Mme Lyne Desnoyers, vice-présidente à l’éducation d’ENvironnement-JEUnesse ; Sr Estelle Lacoursière, professeure à l’Université du Québec à Trois-Rivières ; M. Alain Duhamel, journaliste au Journal Les Affaires ; M. Jean-Claude Michel, vice-président de Natrel inc. ; M. Louis Roquet, président-directeur général d’Investissement-Québec et M. Florian Saint-Onge, vice-président de l’Union des municipalités régionales et des municipalités locales du Québec.

Des partenaires engagés

Remis pour la première fois en 1998, Les Phénix de l’environnement sont le fruit d’une collaboration exceptionnelle entre Collecte sélective Québec, le ministère de l’Environnement, le ministère de l’Industrie et du Commerce, RECYC-QUÉBEC, la Fondation québécoise en environnement et la Grappe de développement des industries de l’environnement.

« Les initiatives exemplaires que nous venons de souligner sont autant d’illustrations des engagements dont nous avons besoin pour continuer à progresser sur la voie du développement durable. Je souhaite qu’encore une fois, cette année, la population québécoise, pour qui l’environnement est placé très haut dans l’échelle des préoccupations, trouve une source d’inspiration dans les réalisations mises en lumière ce soir », a voulu préciser le ministre de l’Environnement, M. Paul Bégin, devant les quelque 500 personnes présentes au gala.

Pour sa part, le ministre Guy Julien a déclaré : « Il est très encourageant de voir qu’au Québec un nombre toujours plus grand de dirigeants d’entreprises sont capables de concilier développement économique et respect de l’environnement. L’utilisation, par nos entreprises, de technologies d’avant-garde a contribué dans plusieurs domaines au développement chez nous d’une industrie de l’environnement des plus compétitives au plan mondial. C’est à ces dirigeants dynamiques qu’il me fait plaisir de rendre hommage aujourd’hui. »

Enfin, prenant la parole au nom des partenaires de l’événement, M. André Martel, président-directeur général de Collecte sélective Québec, a manifesté sa satisfaction quant à l’intérêt suscité par le concours. « Il faut, de plus, souligner l’ampleur du travail bénévole des membres du jury et des comités techniques qui ont eu l’embarras du choix. »

M. Martel a également profité de l’occasion pour remercier les principaux commanditaires du concours, à savoir : A. Lassonde inc., Alcan Aluminium ltée, Bell Canada, Le Devoir, l’Institut des plastiques et de l’environnement du Canada (un conseil de l’Association canadienne de l’industrie des plastiques), Rebuts solides canadiens, la Société des alcools du Québec et Tetra Pak inc.

- 30 -

SOURCE :

Les Phénix de l’environnement

POUR INFORMATION :

Josée de Grandmont
Coordonnatrice
(514) 987-8094

Johanne Riverin
RECYC-QUÉBEC
(418) 643-0394
Louise Barrette
Ministère de l’Environnement
(418) 521-3823, # 4163

Claude Paquin
Ministère de l’Industrie et du Commerce
(418)691-5698, # 4114

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017