Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

SAUVEGARDE DU BOISÉ MARLY : LES ÉTUDES SONT DISPONIBLES POUR LA VILLE DE SAINTE-FOY

Québec, le 12 octobre 1999 – Le ministre de l’Environnement et ministre responsable de la région de Québec, monsieur Paul Bégin, tient à rassurer la population et à confirmer la vocation environnementale du boisé Marly suite aux demandes récentes de la mairesse Andrée Boucher de permettre le développement immobilier sur cet important patrimoine naturel de Sainte-Foy.

« Depuis dix ans, le ministère de l’Environnement, de concert avec le milieu, a tout mis en œuvre pour assurer la protection de ce boisé urbain unique au Québec. Je suis d’ailleurs étonné de voir que la mairesse Boucher envisage maintenant la destruction d’une partie de cette ressource naturelle inestimable », a déclaré le ministre. Il a de plus précisé qu’à la demande de madame Boucher, une rencontre sera tenue le 18 octobre prochain afin de lui permettre de consulter les études et documents photographiques du ministère de l’Environnement reliés au boisé Marly.

« Je suis convaincu que ces documents sauront la convaincre du bien-fondé des mesures de protection mises en place. Il n’est pas dans l’intérêt de la population de favoriser la conservation d’une partie d’un habitat au détriment d’un boisé protégé abritant des espèces menacées. Personne n’y serait gagnant. Il est préférable de favoriser une solution où les acquis seront sauvegardés et où de nouveaux espaces seront protégés », a ajouté le ministre.

Monsieur Bégin a également souligné les efforts concertés de divers intervenants du milieu qui, depuis 1988, tentent de protéger le boisé Marly et de le mettre en valeur. Un projet de jardin d’oiseaux est d’ailleurs en gestation et ce dernier permettra de consolider l’habitat de plus de 115 espèces d’oiseaux qui fréquentent déjà le boisé. De plus, 33 unités écologiques ont été répertoriées dans les études réalisées pour le ministère de l’Environnement, lesquelles forment un ensemble essentiel au maintien de la diversité des espèces floristiques et fauniques du boisé.

Finalement le ministre Bégin a tenu à réaffirmer son appui à la création d’un deuxième parc urbain dans les limites de l’actuel boisé des Compagnons-de-Cartier. « Tel qu’il a été proposé par l’administration municipale de Sainte-Foy, le projet, s’il n’est pas associé à la disparition en tout ou en partie du boisé Marly, offre un compromis fort acceptable entre la conservation et le développement tout en assurant la rentabilité financière pour la population », de conclure Paul Bégin.

- 30 -

SOURCE :

Caroline Drouin
Attachée de presse
(418) 521-391

Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017