Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

UN SECOND MANDAT CONFIÉ À LA CHAIRE INDUSTRIELLE DE L’ÉCOLE POLYTECHNIQUE : UNE AVENUE PROMETTEUSE POUR LA RÉHABILITATION DES TERRAINS CONTAMINÉS

Montréal, le 22 octobre 1999 - Le ministre de l’Environnement du Québec, monsieur Paul Bégin, annonce qu'un second mandat quinquennal a été confié à la Chaire industrielle du Conseil de recherche en sciences naturelles et génie (CRNSG) en assainissement et gestion des sites. « Cette nouvelle avenue est fort prometteuse pour l’atteinte des objectifs inscrits dans la Politique de protection des sols et de réhabilitation des terrains contaminés », mentionne le ministre.

Le Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec, unité autonome de service du ministère, participera à titre de partenaire collaborateur de la Chaire pour son second mandat 1999-2004. C’est sous la forme de prestations de service d’expertise pour un équivalent de 375 000 $ sur une période de cinq années que se concrétisera cette participation.

Dans la foulée du premier mandat de la Chaire industrielle sur les bioprocédés d'assainissement des sites mise sur pied en 1994, ce deuxième mandat bénéficie également d’un investissement privé de l'ordre de 4 millions $. Cet investissement, parmi les plus importants au Canada en matière d’environnement, contribuera de façon importante à la mise en œuvre des solutions développées ces dernières années au Québec dans le domaine de la décontamination des terrains. Les objectifs poursuivis, particulièrement ceux en matière de réhabilitation et de valorisation des sites afin d’en favoriser la réutilisation, rejoignent étroitement ceux du ministère de l'Environnement qui sont énoncés dans la Politique de protection des sols et de réhabilitation des terrains contaminés.

Le ministre Bégin souligne que sa mise en œuvre est bien amorcée et qu’elle devrait s'accélérer au cours de l'année qui vient, à la suite de l'adoption des outils légaux et de la réalisation du programme de réhabilitation en milieu urbain visant à favoriser la réutilisation sécuritaire des terrains. Pour leur part, les nouvelles dispositions légales et réglementaires visent notamment à limiter les nouveaux cas de contamination, à mieux connaître l'ampleur au Québec de cette contamination des terrains et à gérer plus adéquatement les risques qui sont associés à celle-ci.

Les fonds subventionnaires québécois accordés depuis quelques années à la réhabilitation des terrains contaminés traduisent l'intérêt et l'importance que le gouvernement du Québec apporte à ce dossier. Cette priorité ministérielle face au développement de technologies propres et économiques pour solutionner les problèmes de contamination hérités du passé se traduit par des investissements de l’ordre de cent millions de dollars dans ce domaine, notamment par l’entremise du volet environnement du Fonds des priorités gouvernementales en science et en technologie, par le Programme de réhabilitation en milieu urbain et enfin pour la restauration de sites miniers rétrocédés à la Couronne.

À cet égard, monsieur Bégin se dit particulièrement confiant que les travaux de la Chaire industrielle en assainissement et gestion des sites vont aider à accroître les connaissances nécessaires à des prises de décisions éclairées et à développer des bioprocédés économiques pour restaurer l'environnement.

Parallèlement aux actions gouvernementales, ce second mandat de la Chaire industrielle CRSNG constitue une opportunité ministérielle de s’impliquer activement par le biais du Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec avec des partenaires de prestige en recherche et développement. Monsieur Bégin se félicite de ce que l’intégration du Centre d’expertise à cette équipe permette au Ministère de devenir un acteur social de premier plan en vue de développer de nouveaux outils et de parfaire les connaissances appropriées en support à la gestion des lieux contaminés.

Pour le ministre Bégin, il est clair que : « la collaboration générée par les travaux confiés à la Chaire permettra la création d’une masse critique de chercheurs spécialisés qui assureront la visibilité et la promotion du leadership québécois en matière de bioprocédés d’assainissement de sites contaminés ». Cette collaboration contribuera à former au grade de maîtrise et de doctorat des chercheurs à la fine pointe des développements technologiques pouvant soutenir de façon concrète les entreprises et les industries. Enfin, elle assure le rayonnement tant national qu’international de l’expertise développée au Québec.

À titre de ministre de l’Environnement, monsieur Bégin constate enfin l’intérêt suscité par ce partenariat, tant pour les instances gouvernementales que pour les acteurs impliqués à l’intérieur des divers secteurs économiques aux prises avec la gestion de terrains contaminés. « Nul doute que les travaux qui seront réalisés dans le contexte de cette collaboration d’envergure permettront de faciliter l’intégration de la vision du gouvernement et des préoccupations des promoteurs afin de concilier une fois de plus le développement économique et la protection de l’environnement », conclut-il.

- 30 -

SOURCE :

Caroline Drouin
Attachée de presse
Cabinet du ministre de l’Environnement
Tél. : (418) 521-3911

POUR INFORMATION :

Serge Noël
Centre d’expertise en analyse environnementale du Québec
Tél. : (418) 643-1301, poste 230
Courriel : serge.noel@menv.gouv.qc.ca

  Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017