Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

CONVENTION DES NATIONS UNIES SUR LA DIVERSITÉ BIOLOGIQUE :

QUÉBEC SE DOTERA D’UNE STRATÉGIE SUR L’APPLICATION DU PROTOCOLE SUR LA BIOSÉCURITÉ, ANNONCE LE MINISTRE BÉGIN

Québec, le 29 janvier 2000 – À l’issue de la 1re Conférence extraordinaire des Parties à la Convention sur la diversité biologique, présidée par le ministre colombien de l’Environnement, monsieur Juan Mayr, et des discussions auxquelles a participé le Québec, le ministre de l’Environnement, ministre du Revenu et ministre responsable de la région de la Capitale nationale, monsieur Paul Bégin, annonce qu’il recommandera au gouvernement québécois l’adoption d’une stratégie sur l’application du Protocole de Carthagène sur la prévention des risques biotechnologiques, dont a convenu la communauté internationale à Montréal aujourd’hui.

Ce protocole établit des règles pour encadrer la circulation, la manipulation et l’utilisation des organismes vivants modifiés qui peuvent avoir des impacts négatifs pour la conservation et l’utilisation durable de la diversité biologique, en tenant compte également des risques pour la santé humaine.

« Tel qu' effectué pour la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique, le Québec verra à s’inscrire rapidement dans la mise en œuvre de ce protocole historique sur la gestion des organismes vivants modifiés par la biotechnologie. C'est pourquoi je favorise l’adoption d’une stratégie gouvernementale québécoise conformément à nos engagements à l’égard de la protection de la biodiversité », a souligné le ministre Bégin.

C’est en tant que responsable de la mise en œuvre au Québec de la Convention sur la diversité biologique, dont découle le Protocole de Carthagène, que le ministère de l’Environnement coordonnera l’élaboration de cette stratégie de concert avec les ministères et organismes québécois concernés par cette importante question.

Dans ce contexte, le Québec verra à adapter, le cas échéant, sa législation, ses politiques et ses programmes. Il entend également tout mettre en œuvre afin d'assurer une vigilance sur la circulation, la manipulation et l'utilisation des organismes vivants modifiés sur son territoire.

Enfin, le ministre Bégin rappelle que le Québec entend être très actif dans le développement d’une information de qualité auprès de sa population quant aux moyens qui seront mis de l’avant afin de protéger la biodiversité et prévenir les risques pour la santé humaine.

 

- 30 -

SOURCE :
Louise Barrette
Direction des communications
Tél. : 418-521-3823, poste 4163
Caroline Drouin
Attachée de presse
du ministre de l’Environnement
Tél. : 418-521-3911
 

  Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017