Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

DES ÉTABLISSEMENTS INDUSTRIELS QUÉBÉCOIS OBTIENNENT UNE RECONNAISSANCE POUR LEURS EFFORTS DE PROTECTION DU SAINT-LAURENT

Québec, le 12 mai 2000 – Le ministère de l’Environnement du Québec et Environnement Canada ont remis un certificat de reconnaissance à 72 établissements ayant participé au programme de protection du Saint-Laurent pour la réduction des rejets liquides toxiques, dans le cadre de l’entente Canada-Québec comprenant le Plan d’action Saint-Laurent 1988-1993 (PASL) et Saint-Laurent Vision 2000 - Phase II 1993-1998 – (SLV 2000).

Le PASL et SLV 2000 ont donc permis de réaliser des interventions contribuant à réduire de façon significative les contaminants d’origine industrielle rejetés au Saint-Laurent. Dans l’ensemble, les établissements industriels ont mis en œuvre des mesures d’assainissement de leurs effluents liquides et apporté des modifications à leurs procédés industriels, totalisant plusieurs centaines de millions de dollars. Tous ces efforts ont permis d’enregistrer des bénéfices environnementaux et contribué à l’amélioration de la santé de l’écosystème du Saint-Laurent, dans un contexte de développement durable.

« L’attribution de certificats de reconnaissance permet de souligner publiquement la participation des établissements industriels visés par le PASL et par SLV 2000 aux activités prévues et à l'atteinte des objectifs. Selon les cas, ces activités ont été la réalisation de travaux d'assainissement, la mise en place de mesures correctrices ainsi que la modification de procédés et de pratiques internes. Et, dans d’autres cas, nous avons pu vérifier que les établissements réduisaient déjà leurs rejets liquides toxiques de façon optimale», précise monsieur Gérald Girouard, coprésident pour le Canada du volet Industriel et Urbain.

La réduction des rejets liquides au Saint-Laurent

Le Plan d’action Saint-Laurent, auquel 50 établissements prioritaires ont participé, avait permis d’atteindre une réduction globale de 96 % de leurs rejets liquides toxiques au fleuve. Par la suite, SLV 2000 a visé 56 autres établissements industriels qui avaient des objectifs précis à atteindre : 11 entreprises rejetant leurs eaux usées sans traitement adéquat devaient réduire globalement de 90 % les rejets liquides toxiques ; 22 entreprises ayant déjà implanté des technologies de traitement et étant susceptibles de rejeter des toxiques devaient assurer la réduction optimale de leurs rejets ; 23 fabriques de pâtes et papiers (secteur réglementé) devaient évaluer leurs rejets toxiques et établir les correctifs requis en vue de réduire de façon optimale leurs effets sur le milieu récepteur.

« Le bilan des activités du volet Industriel de SLV 2000 démontre que, pour les établissements ayant reçu un certificat, les objectifs ont été atteints. Du point de vue des rejets liquides toxiques industriels, nous sommes confiants que SLV 2000, en conjonction avec les autres interventions gouvernementales, a contribué à la réduction de contaminants rejetés au Saint-Laurent », souligne Madame Francine Richard, coprésidente pour le Québec du volet Industriel et Urbain de SLV 2000.

Sur les 106 établissements industriels participant, 25 d’entre eux n’ayant pas complété leurs travaux ont jusqu’au 31 mars 2001 pour le faire et ainsi obtenir la reconnaissance. Par ailleurs, 10 établissements avaient cessé leurs activités avant la fin du programme. À la fin du programme, le nombre total d’établissements industriels s’élevait à 107 au lieu de 106, en raison de l’évaluation distincte de deux entreprises réunies autrefois sous la même raison sociale désignés au début du projet

La reconnaissance a été attribuée selon la conformité aux lois et règlements fédéraux, provinciaux et municipaux sur les rejets liquides ainsi que sur la participation aux activités et sur l’atteinte des objectifs. Chaque établissement industriel participant a fait l’objet d’une évaluation par les représentants des gouvernements du Canada et du Québec, en étroite collaboration avec des représentants externes provenant des milieux municipal, industriel et des groupes environnementaux.

Les efforts de protection du Saint-Laurent se poursuivent

Avec l’entente Saint-Laurent Vision 2000 (Phase III) actuellement en cours, les gouvernements du Canada et du Québec, en collaboration avec de nombreux partenaires, poursuivent leurs activités de réduction des rejets au Saint-Laurent par le biais du nouveau Programme de prévention de la pollution. Basé sur une approche volontaire, le programme s’adresse aux petites et moyennes entreprises des secteurs de la métallurgie, du traitement de surface des métaux et de la chimie. Il vise à diminuer les rejets de contaminants des établissements industriels par la réalisation de 60 projets de prévention de la pollution d’ici 2003. Ce programme accorde la priorité à dix-huit substances reconnues pour leur toxicité ou leur potentiel toxique.

- 30 -

SOURCE :

Hélène Perrault
Conseillère en communications
Environnement Canada
Direction de la protection du l’environnement
(514) 496-6976
Courriel : helene.perrault@ec.gc.ca
Marjolaine Leclerc
Conseillère en communications
Ministère de l’Environnement du Québec
Direction des communications
(418) 521-3823, poste 4192
Courriel: marjolaine.leclerc@menv.gouv.qc.ca

POUR INFORMATION :

Environnement Canada
Alain Bernier, ing., coordonnateur du
volet industriel et urbain pour le Canada
(514) 283-1005
(418) 649-6556
Courriel :alain.bernier@ec.gc.ca
Ministère de l’Environnement du Québec
Direction des politiques du secteur industriel
Jacynthe D’Amours, chim. M.Sc
Coordonnatrice du volet industriel et urbain
pour le Québec
(418) 521-3950, poste 4959
Courriel : jacynthe.damours@menv.gouv.qc.ca

    Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017