Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

Création de la réserve écologique Jules-Carpentier :

« JE SUIS PARTICULIÈREMENT FIER DE CE JOYAU QUI TÉMOIGNE DE L’ENGAGEMENT D’UN GRAND QUÉBÉCOIS À L’ÉGARD DE NOTRE PATRIMOINE NATUREL »

Québec, le 1er juin 2000 – C’est ce qu’a voulu souligner le ministre de l’Environnement, ministre du Revenu et ministre responsable de la région de la Capitale Nationale, monsieur Paul Bégin, en annonçant la création de la réserve écologique Jules-Carpentier, première aire protégée à être créée au Québec depuis le début du nouveau millénaire.

« Notre engagement envers la protection de la biodiversité se poursuit ainsi de façon très active », a indiqué le ministre Bégin en précisant que la consolidation et le développement du réseau québécois des aires protégées, dont les réserves écologiques, font partie des choix stratégiques du ministère de l’Environnement. Elles s’inscrivent également dans la stratégie et le plan d’action du Québec, pour mettre en œuvre , sur son territoire, la Convention internationale sur la diversité biologique.

D’une superficie de 4,67 hectares, la réserve écologique Jules-Carpentier est située au nord-est de la ville de Pont-Rouge. Ce site représentatif du patrimoine québécois vise la protection de forêts conifériennes de la régions naturelle de la plaine du moyen Saint-Laurent. Plus particulièrement, la réserve écologique Jules-Carpentier abrite des forêts dominées par le pin blanc, l’épinette rouge et le sapin baumier sur d’épais dépôts de sable mis en place par la rivière Jacques-Cartier à la fin de la dernière glaciation, il y a plus de 10 000 ans.

Cette réserve écologique est identifiée en l’honneur de Jules Carpentier, décédé en 1983, qui fut reconnu dans son milieu pour son engagement envers la protection des ressources agricoles et forestières. Poursuivant la tradition, ses héritiers ont fait le don au ministère de l’Environnement des terrains nécessaires à la constitution de cette aire protégée.

« Visionnaire des années 1970, Jules Carpentier concevait la forêt comme une ressource limitée à mettre en valeur avec retenue et clairvoyance. Puissent sa générosité et celle de ses descendants constituer une source d’inspiration en termes de contribution à la conservation du patrimoine naturel québécois » a conclu le ministre Bégin.

Rappelons que dans un objectif de développement durable, le réseau québécois des réserves écologiques, qui compte actuellement 61 sites protégés pour une superficie totale de 709 km2, s’inscrit dans les engagements du Québec à assurer la conservation de milieux naturels représentant la diversité de sa richesse génétique et écologique. Véritables musées et laboratoires au naturel, les réserves écologiques permettent, entre autres, de mieux connaître le fonctionnement de ces écosystèmes et d’évaluer de façon comparative les répercussions des activités humaines sur des milieux comparables.

- 30 -

SOURCE :

Louise Barrette
Direction des communications
Tél. : 418-521-3823, poste 4163
Caroline Drouin
Attachée de presse du ministre
de l’Environnement
Tél. : 418-521-3911

    Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017