Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

Pour une eau potable de qualité dans la région de l'Abitibi-Témiscamingue

LE MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT EXIGE L’AMÉLIORATION D’UN RÉSEAU D’AQUEDUC

Rouyn-Noranda, le 18 août 2000  –  Dans le but d’assurer, à toute la population du Québec, une eau potable de qualité en tout temps, le ministère de l’Environnement, à titre préventif, a procédé, au cours des dernières semaines, à une réévaluation des 2 400 réseaux d’aqueduc du Québec. Ces réseaux, répertoriés à son système de contrôle de la qualité de l’eau potable, sont autant municipaux, privés, institutionnels que propriété d’entreprises. Dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue, cette opération a permis l'identification d’un réseau devant faire l'objet de corrections immédiates, soit celui de la municipalité des cantons unis de Latulipe et Gaboury.

Le réseau ciblé a déjà présenté des failles de façon chronique ou fréquente. C’est pourquoi le ministère de l’Environnement demande à l’exploitant d’apporter des correctifs permanents dans les meilleurs délais et un avis formel en ce sens lui a été expédié. De plus, jusqu'à nouvel ordre, le Ministère lui recommande fortement d'aviser la population qu'il dessert de faire bouillir l'eau.

C’est dans un souci de protection de la santé publique que le Ministère a déclenché cette opération préventive. Le type d’approvisionnement (eau de surface ou eau souterraine), la qualité du traitement offert par l’exploitant (filtration, chloration ou autre) et les types de dépassements des normes, ou encore des problématiques particulières régionales sont au nombre des critères d’évaluation qui ont permis d’identifier ce réseau d’aqueduc.

Tous les réseaux d’aqueduc doivent fournir en tout temps une eau potable de bonne qualité. Le propriétaire du réseau identifié a donc l'obligation d’intervenir rapidement afin de remédier à la situation. À cet effet, le Ministère lui accorde 20 jours pour déterminer une solution permanente. Le cas échéant, l'accès au financement sera facilité pour l’exploitant.

La population peut obtenir tout renseignement additionnel en s'adressant au Service des renseignements généraux du ministère de l'Environnement au numéro 1-800-561-1616. Ce service sera disponible en tout temps.

- 30 -

SOURCE :

Françoise Houle
Responsable des communications
Direction régionale de Environnement-Québec
Téléphone : (819) 763-3333, poste 289
 

 

POUR INFORMATION :

Guy Fournier
Directeur régional de l’Abitibi-Témiscamingue
Environnement-Québec
Téléphone : (819) 763-3333, poste 258

Samedi et dimanche les 19 et 10 août : contacter Urgence Environnement au numéro (514) 873-3454

 

   Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017