Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

Transit par Bagotville de produits radioactifs (MOX) provenant de l’ex-Union Soviétique

« LES QUÉBÉCOIS SONT INQUIETS ET ONT LE DROIT D’ÊTRE CONSULTÉS » SOUTIENT LE MINISTRE PAUL BÉGIN

Québec, le 28 août 2000 – Au moment où le gouvernement du Canada songe à utiliser la base aérienne de Bagotville comme porte d’entrée de produits radioactifs issus du démantèlement d’armes nucléaires en provenance de pays de l’ancien bloc soviétique, le ministre de l'Environnement, ministre du Revenu et ministre responsable de la région de la Capitale Nationale, M. Paul Bégin, réclame du gouvernement fédéral qu’il fasse preuve de transparence et qu’il procède à une consultation publique formelle avant de faire transiter de tels produits par le Québec.

Faisant siennes les préoccupations soulevées au Saguenay—Lac-Saint-Jean, particulièrement en ce qui a trait à l’évaluation des risques associés au transport de telles matières et à ses conséquences potentielles sur l’environnement et la santé, le ministre Bégin souligne que ces considérations devraient mériter assurément l’attention des deux gouvernements. « Malheureusement, la décision d’importer des produits radioactifs et la possibilité de les faire transiter par le Québec a été prise de façon unilatérale par le gouvernement fédéral qui fait fi des nombreuses préoccupations tout à fait légitimes que ce projet soulève au sein de la population. »

À ce propos, le ministre avait d’ailleurs communiqué ses observations à son homologue fédéral dès le printemps dernier et lui avait fait part des inquiétudes de la population québécoise maintes fois exprimées, que ce soit par le biais des comités de citoyens, des groupes environnementaux, des municipalités, municipalités régionales de comté ou des députés à l’Assemblée nationale et à la Chambre des communes. Le ministre avait alors offert au gouvernement fédéral que le processus québécois de consultation puisse s’exercer officiellement pour informer et consulter les populations touchées relativement aux caractéristiques de ce projet et à ses impacts potentiels.

« Le gouvernement fédéral n’a pas retenu cette proposition et n’a pas non plus mis en place de processus de consultation satisfaisant. Le message est pourtant clair : les Québécois sont inquiets et ils ont le droit d’être informés et consultés sur cette question. Cette façon de faire du gouvernement fédéral est à tout point de vue déplorable et inacceptable », de conclure le ministre Bégin.

- 30 -

SOURCE :

Caroline Drouin
Attachée de presse du ministre de l’Environnement
Tél. : (418) 521-3911
 

  Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017