Développement durable, Environnement, Faune et Parcs Bandeau du ministère du Développement durable, de l'Environnement, de la Faune et des Parcs
Accueil Plan du site Pour nous joindre Portail gouvernemental A propos du site Recherche English

Communiqués de presse

LE MINISTRE BÉGIN ANNONCE LA FORMATION DU CONSEIL D’ADMINISTRATION DU FONDS D’ACTION QUÉBÉCOIS POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE

Québec, le 30 août 2000 – Le ministre de l’Environnement, ministre du Revenu et ministre responsable de la région de la Capitale Nationale, monsieur Paul Bégin, dévoile les partenaires des milieux industriel, environnemental et gouvernemental qui formeront le conseil d’administration du Fonds d’action québécois pour le développement durable, dont l’enveloppe budgétaire initiale s’élève à 45 millions de dollars.

« Neuf personnalités de la scène québécoise ont à mettre en oeuvre ce levier majeur pour le développement durable et la création d’emploi ainsi que ce nouveau tremplin pour les jeunes », a déclaré le ministre Bégin.

Ainsi, les groupes environnementaux sont représentés par trois personnes, soit monsieur Harvey Mead, président de l’Union québécoise pour la conservation de la nature, qui assumera la présidence du nouveau Fonds d’action, monsieur Alexandre Turgeon, directeur général du Conseil régional de l’environnement de la région de Québec, et madame Johanne Fillion, du groupe ENvironnement JEUnesse.

Pour sa part, le secteur privé et de la recherche est représenté par madame Nathalie Drapeau, présidente de Réseau Environnement, monsieur Jean-François Léonard, président du Conseil d’administration de la Grappe de développement des industries de l’environnement et monsieur Jean-Claude Beauchemin, président du Réseau québécois des centres de formation en entreprise et récupération (CFER).

Quant au gouvernement, il compte sur la contribution de monsieur Robert Lemieux, sous-ministre adjoint au ministère de l’Environnement, de madame Marie-France Germain, sous-ministre adjointe du ministère de la Recherche, de la Science et de la Technologie, ainsi que d’un représentant de la Société québécoise de récupération et de recyclage (RECYC-QUÉBEC).

Rappelons que lors du discours sur le budget 2000-2001, prononcé le 14 mars dernier, le ministre des Finances, monsieur Bernard Landry, a réaffirmé que le développement durable est un axe prioritaire de la stratégie économique du Québec. Il annonçait alors une somme globale de 45 millions de dollars pour appuyer des projets à caractère environnemental à l’intérieur d’un nouveau Fonds d’action pour le développement durable.

De cette somme, une enveloppe de 20 millions de dollars permettra d’encourager les initiatives dans les domaines stratégiques en environnement soit, la gestion des matières résiduelles, les problématiques atmosphériques, ainsi que la gestion des eaux de surface et souterraines. Ainsi, l’acquisition de connaissances, les projets d’études, de recherche et développement, la réalisation de matériel et de campagnes d’information, de sensibilisation ou d’éducation ainsi que la production d’outils d’intervention ayant trait à la gestion environnementale seront encouragés. « Nous pourrons donc faire face avec plus de confiance encore à nos grands défis collectifs, » a rappelé le ministre Bégin.

De plus, dans la foulée du Sommet du Québec et de la Jeunesse de février 2000, un volet « bourses et stages » encouragera les initiatives de jeunes Québécoises et Québécois dans des secteurs d’activité liés au développement durable et à l’utilisation judicieuse des ressources.

Finalement, une enveloppe de 25 millions de dollars est dédiée à la réalisation de projets favorisant l’accès au patrimoine écologique et de mise en valeur de la biodiversité. Elle permettra la réalisation de projets liés autant à la décontamination et la réfection d’infrastructures qu’à la récupération d’usages perdus ou compromis de différents milieux naturels. Enfin, les projets technologiques à incidence environnementale seront aussi considérés. Ces projets pourront être présentés par des organismes municipaux, parapublics ou privés.

« Le Québec est doté d’un patrimoine écologique unique au monde. Je sais que je peux réitérer ma confiance envers les partenaires privés et publics du développement durable, afin de consolider, grâce à ces nouveaux investissements, les efforts que nous déployons collectivement dans la réalisation d’initiatives profitables à la conservation des ressources et à la création d’emploi », a conclu le ministre Bégin.

Toute demande de renseignements supplémentaires sur les conditions d’admissibilité pourront être adressées au Fonds d’action québécois pour le développement durable à compter de lundi 11 septembre 2000, au numéro (418) 692-5888.

- 30 -

SOURCE :

Louise Barrette
Direction des communications
Tél.: (418) 521-3823, poste 4163
Caroline Drouin
Attachée de presse du ministre
de l'Environnement
Tél.: (418) 521-3911

  Retour aux communiqués


Gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017